Assemblée des Français de l’étranger: dossier pour les 70 ans

Assemblée des Français de l’étranger: dossier pour les 70 ans

septembre 29, 2019 0 Par Redaction

Créée en 2004 mais après avoir succédé au Conseil supérieur des Français de l’étranger initié pour sa part en 1948, l’Assemblée des Français de l’Etranger fête ainsi ces prochains jours les 70 ans la représentation française hors de France. La représentativité française à l’étranger est cependant bien plus ancienne, avec notamment les assemblées provinciales créées dans les colonies en 1787, le conseil consultatif de l’Algérie et des colonies sous le Second-Empire, la Quatrième République avec, déjà, 3 sièges pour des Sénateurs des Français d’Europe, d’Amérique et d’Asie-Océanie…

Emmanuel Macron et les élus AFE

90 conseillers composent cette assemblée consultative, ils sont élus parmi par tous les conseillers consulaires par ces derniers et le vote des délégués consulaires. Parmi eux, à l’origine, 29 sont membres du groupe Français du monde, écologie et solidarité (gauche), 10 du conseil indépendants et libres, 33 de l’alliance de la droite, du centre et des indépendants, et 18 sont non-inscrits. Désormais à l’approche des élections consulaires de mai 2020, le groupe affilié au PS se retrouve amputé de nombreux membres au profit de celui des non-inscrits. Certains élus préférant prendre leur distance avec le mouvement qui semble en difficulté à la vue des mauvais résultats des listes aux dernières élections partielles.

1 semaine de réunions pour les élus

Les élus AFE se réunissent à partir du 30 septembre pour 5 jours de réunions, pleinières et en commission pour évoquer notamment les questions sociales et celles relatives à la fiscalité. Lesfrancais.press vont couvrir l’ensemble de l’évenement avec une série d’articles.

L’enseignement français à l’étranger sera au coeur des débats

Si l’AFE n’a qu’un rôle consultatif, elle peut cependant également émettre des avis et études. Parmi les sujets au coeur des problématiques des Français hors de France, citons par exemple:

-le réseau d’enseignement français  l’étranger, tentaculaire, souvent d’excellence mais qui suscite aussi des critiques

-la fiscalité qui est au coeur des débats depuis notamment la récente publication du rapport Genetet

-la réforme des institutions: moins d’élus des Français de l’étranger demain? Une circonscription monde avec proportionnelle intégrale?

Tous ces points, et de nombreux autres, seront débattus lors des sessions et bien sûr aussi en dehors. L’occasion aussi de rencontrer les membres du gouvernement. Jean-Michel Blanquer, Jean-Yves Le Drian et Jean-Sébastien Lemoyne sont par exemple attendus pour une conférence dès plus attendue par cette assemblée représentative des Français de l’Etranger en proie à de nombreuses questions face aux réformes en cours et celles annoncées. A la veille des élections consulaires et sénatoriales, c’est l’assemblée de la dernière chance pour obtenir un bon bilan pour certains élus de 2014 .

Publicités