AFE : la dernière d'un très long mandat...

AFE : la dernière d'un très long mandat...

La 34e session de l’AFE s’ouvrira en visioconférences ce lundi 8 mars pour se conclure le vendredi 12 mars.

En raison des conditions sanitaires actuelles et des restrictions aux frontières décrétées par le gouvernement, cette dernière session sera intégralement réalisée à distance.

Des élus de 2014

Les membres de l’Assemblée des Français de l’étranger sont élus par et parmi les Conseillers consulaires. Issus des élections locales, ceux en poste, le sont depuis 2014.. Une année de plus que le mandat le prévoit. Une septième année qui s’est imposée, par le report du scrutin de mars 2020 à mai 2021..

Actuellement, l’Assemblée est dominée par la Gauche. Celle-ci fut longtemps regroupée dans le groupe Français du Monde. Mais la cuisante défaite du PS aux élections de 2017 a ébranlé l’unité qui prévalait chez les Français hors de France.

Malgré un changement de nom, en Français du Monde – Ecologie et Solidarité, le président du groupe, Mehdi Benlahcen n’a pas pu retenir les verts et les indépendants.

De nouveaux groupes ont donc amorcé la réorganisation du paysage politique des Français de l’étranger, le big-bang étant annoncé pour les prochaines consulaires, par LREM. Bluff ou bonne analyse ? La réponse sera en ligne du 21 au 26 mai 2021 ou dans l’urne le 30 mai 2021.

Un programme chargé pour la dernière session

Les élections seront au coeur de l’ouverture de la 34ème session de l’Assemblée des Français de l’étranger.

Certains Conseillers militent, ardemment, pour un dernier report des élections. Leur proposition est de décaler le scrutin à septembre 2021 afin de permettre de mettre à jour les coordonnées des électeurs (indispensables pour s’identifier lors du vote électronique) et trouver des solutions dans les pays où les restrictions sanitaires ne permettent pas l’ouverture de bureaux de vote hors des enceintes diplomatiques.

Cependant Jean-Baptiste Lemoyne, selon une source anonyme, membre de son cabinet, devrait annoncer le maintien des élections consulaires aux 29 et 30 mai 2021 (29 mai pour les Amériques).

La vaccination, quid des expatriés ?

Autre communication attendue, celle de la Commission des Affaires sociales, elle présentera un rapport issu d’un questionnaire envoyé aux élus consulaires sur la vaccination au cours de l’hiver.

Alors que Jean-Baptiste Lemoyne avait évoqué une campagne de vaccination, l’offre française se limite, finalement, à la possibilité de se faire vacciner en France. Encore faut-il pouvoir passer les frontières ?

Les restrictions aux frontières dans la ligne de mir

Autre mouvement de grogne, qui attend le secrétaire d’Etat Lemoyne, c’est celui des restrictions aux frontières.

Les élus des Amériques sont particulièrement actifs sur ce front. Soutenu par un avocat new-yorkais, Pierre Ciric, et par des dizaines de milliers de français, qui ont signé leurs différentes pétitions, ils ont multiplié les recours devant le Conseil d’Etat. Une réponse, apaisante, du gouvernement est attendue.

L’heure des bilans

Les commissions, comme le bureau, devraient profiter de cette dernière session pour faire le bilan de leurs actions. Un décompte indispensable, alors que des voix commencent à s’élever réclamant une modernisation de l’Assemblée.. En l’ouvrant à tous les élus consulaires par exemple.. Les visioconférences vont-elles montrer le chemin ?

Laisser un commentaire