Etablissements scolaires : le point sur les fermetures et les mesures de confinement liées au Covid-19

L'AEFE, l'organisme lié à l'Education Nationale, qui gère un grand nombre d'établissements scolaires à l'étranger à décider d'appliquer les mesures prises en France.

Simple bon sens pour protéger les enfants, cette décision aura tout de même des conséquences pour les parents qui devront assurer la garde en sus de la charge émotionnelle. Sur les réseaux sociaux, les interrogations sont nombreuses.

L’AEFE demande aux élèves, donc, mais aussi aux personnels qui viendraient de ces zones de ne pas se rendre dans leur établissement scolaire pendant 14 jours suivant leur retour.

Les zones d’exposition sont les suivantes :

Chine (Hong Kong et Macao compris)
Singapour
Corée du Sud

Et l’Agence a donc par principe de précaution étendu les mesures appliquées à la zone Asie aux zones italiennes de la Lombardie et de la Vénétie. S’agissant des autres régions italiennes, les mesures de la fiche "Conseils aux voyageurs" du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères s’appliquent.

l'équipe de l'école "Les Petits Lascars" à Hong-Kong

La liste est évidemment non exhaustive, le communiqué de l'institution précise le caractère évolutif de la maladie et invite à se renseigner auprès des autorités locales dès que possible. Dans certains pays, comme Hong-Kong, cela fait des semaines que les cours sont suspendus.. La reprise est très lointaine..et incertaine. ( voir liste ci-dessous la liste). Cependant cela a aussi un effet stimulant avec la création de solutions ingénieuses comme celles mises en place par "Les Petits Lascars" "(cliquez pour écouter le podcast)

Voyages scolaires suspendus pour les zones élargies d'exposition

En effet, l’AEFE a décidé, par principe de précaution, de procéder aussi au report des échanges scolaires, dans le cadre d’ADN-AEFE, en Asie et vers l’Asie et en Italie et vers l’Italie.

Pour finir, tous les regroupements sportifs et culturels inter-établissements de la zone Asie-Pacifique et l’Italie qui avaient été programmés pour la fin du mois de février et de mars ont été annulés.

Une fin d'année désormais très compliqué pour de nombreux élèves et l'épidémie semble progresser avec des cas un peu partout en Europe et désormais aussi sur le continent américain. A quelques mois des examens ou des conseils de classe pour décider du passage en classe supérieure, les questions de reports, de gestion des parcours scolaires, vont forcément s'imposer dans les prochaines semaines. Un sujet pour les élections consulaires de mai 2020 ? 

On peut juste constater que les cours en ligne, comme ceux mis en place à Hong-Kong, par exemple, peuvent s'y substituer provisoirement dans certaines situations mais pour les futurs candidats au Bac ou à d'autres examens, les dernières semaines au lycée sont souvent cruciales.

Les parents d'élèves comme ces derniers mais aussi l'administration sont à l'image du reste de la société, en attente des prochaines évolutions. Doit-on en arriver à fermer toutes les écoles comme dans les pays cités ci-dessous?

Prévisions concernant les dates de réouverture d'établissements fermés au 28 février 2020

Chine

Shanghai : non communiqué par les autorités locales
Canton, Shenzhen : 16 mars
Pékin : 23 mars
Hong Kong : 20 avril

Vietnam

Hanoi, Ho-Chi-Minh-Ville : 2 mars

Taiwan

Taipei : 25 février

Mongolie

Oulan Bator : 2 avril

Corée du Sud

Séoul : 9 mars

Iran

Téhéran : les autorités locales n'ont pas encore fourni d'information officielle

Koweit

Fermeture jusqu'au 14 mars

Japon

Fermeture jusqu'au 05 mai

Les établissements situés en Italie et à Singapour n'ont pas eu à être fermés en raison du calendrier scolaire, la date de retour de congés étant prévue le 9 mars

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire