4 jours de concertation, 2 de mobilisation..Une semaine décisive pour la réforme des retraites

4 jours de concertation, 2 de mobilisation..Une semaine décisive pour la réforme des retraites

janvier 7, 2020 0 Par Fabien Ferasson

Dans ses voeux adressés aux Français, Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté de mener la réforme des retraites dans les meilleurs délais. Encore hier, le conflit semblait toujours sans issue, alors que la concentration entre Edouard Philippe et les syndicats doit reprendre ce mardi matin, 7 janvier.

Edouard Philippe, auquel le chef de l’Etat le 31 décembre a demandé de trouver un ”compromis rapide” avec “les syndicats qui le veulent”, avait déjà convoqué vendredi dernier plusieurs des ministres concernés. Une réunion impromptue pour faire le point sur la situation dans les transports et l’avancée des “négociations”.

Ce jour, les ministres du Travail et de la Santé, Muriel Pénicaud et Agnès Buzyn, ainsi que les secrétaires d’Etat chargés des Retraites et des Comptes publics, Laurent Pietraszewski et Olivier Dussopt, débuteront cette concertation avec les organisations syndicales et patronales.

L’exécutif prévoit de concentrer la réunion sur “quatre objectifs”, d’après un communiqué de Matignon : “partager les impacts sur l’évolution des seuils relatifs à la pénibilité”, “renforcer les actions (…) de prévention de la pénibilit锓construire des dispositifs de reconversion pour les salariés exposés longtemps à la pénibilité” et “le maintien dans l’emploi des seniors”. Les négociations se poursuivront tout au long du mois de janvier.

Les grèves se poursuivent 

Plusieurs journées d’action ont déjà été annoncées pour la rentrée. Des appels à la grève ont été lancés pour la journée de ce lundi, “notamment par les avocats, le 2e syndicat de pilotes d’Air France et des fédérations d’infirmiers et de kinésithérapeutes”, note BFMTV. La fédération CGT de la chimie a promis un durcissement des blocages des installations pétrolières (raffineries, terminaux pétroliers et dépôts) pendant 96 heures, à partir de mardi.

Deux journées de manifestations interprofessionnelles et de grèves sont en outre prévues jeudi 9 et samedi 11 janvier, à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires et FSU. Pour la mobilisation de jeudi, Thierry Defresne, délégué syndical central chez Total, a brandi la menace d’un arrêt de production dans les raffineries. La Fédération nationale des ports et docks CGT a, de son côté, appelé à “arrêter le travail pendant 24 heures” dans une “opération ports morts “ le 9 janvier.

À La Réunion,  les avocats des deux barreaux, ceux de Saint-Denis et de Saint-Pierre, s’associent au mouvement national de justice morte, qui a commencé hier, lundi 6 janvier à ce vendredi 10 janvier 2020.

Publicités