Vaccination, la France au secours de certains expatriés

Vaccination, la France au secours de certains expatriés

Le gouvernement français avait pris l’engagement d’intégrer la situation des ressortissants français à l’étranger dans la politique nationale de vaccination contre le covid-19, un voeu renouvelé par Anne Genetet dans une interview au site Lesfrancais.press du dimanche 25 avril 2021. Qu’en est il ? On fait le point !

La vaccination en France, la solution passe-partout ?

Pour ceux qui résident dans des pays où les vaccins homologués par l’Union européenne ne sont ne pas disponibles, Olivier Veran, le ministre de la Santé et Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat aux Français établis hors de France ne proposent qu’une option : se faire vacciner pendant lors d’un séjour en France !

Mais cette position ne semblait pas tenable tellement les besoins sont importants. Venir se faire vacciner en France, cela représente un coût important, sans oublier qu’il faut synchroniser son voyage sur le calendrier de vaccination national. En sus, le certificat numérique européen, qui va rentrer en vigueur courant juin et qui régulera la circulation dans l’espace Schengen, va complexifier encore plus les déplacements. En effet, en provenance de certaines zones, les non-résidents seront obligés d’être vaccinés pour rejoindre le vieux continent ! La présidente de la Commission européenne l’a déjà annoncé pour ceux qui résident aux USA.

200 000 doses de vaccin expédiées

Depuis mars, au compte-goutte, et assez discrètement, le gouvernement a commencé à expédier des doses dans les pays qui excluent les expatriés des campagnes de vaccination nationales ou qui utilisent des vaccins considérés comme inefficaces par l’Autorité de Santé européenne.

Anne Genetet
Anne Genetet

C’est Anne Genetet, députées des Français d’Asie et d’Europe orientale et en charge des élections consulaires pour le parti présidentiel, qui a avancé le chiffre de 200 000 doses expédiées.

Et nous en avons retrouvé trace dans quelques pays sur les 92 éligibles à la procédure de vaccination extraterritoriale, comme en Chine (qui vaccine avec sa formule non reconnue par l’UE et donc la France), ou en Malaisie (qui utilise le Spoutik V, lui aussi non reconnu).

A Madagascar, un des principaux points noirs au monde, les autorités locales ayant longtemps choisies des remèdes locaux au lieu du vaccin, l‘Ambassade de France a annoncé la préparation d’une campagne de vaccination. Celle-ci sera ouverte aux Français de l’île et aux ressortissants des autres pays de l’Union européenne. Le dispositif sera opérationnel dans les toutes prochaines semaines. Il n’a pas été encore possible de communiquer le détail du fait des incertitudes qui demeurent : quantité de doses, date de livraison, éligibilité liée à l’âge pour le vaccin Johnson & Johnson

En Europe, des problèmes liés à la libre circulation

Au sein de l’Union européenne chaque pays de tous ses résidents, les nationaux comme tous les citoyens des autres pays membres comme les Français. Mais dans certains pays, comme en Grèce, les dispositions liées à la sécurité sociale n’ont pas encore été adaptées, ainsi les étrangers installés dans le pays et les retraités grecs qui ont passé leur vie professionnelle à l’étranger se heurtent à un blocage du fait de la non attribution d’un numéro de « sécu », le fameux AMKA en grec.

Le gouvernement a bien tenté de résoudre le problème en autorisant les ressortissants étrangers à demander un numéro AMKA provisoire, “mais en réalité aucun des numéros octroyés en 2021 ne fonctionne sur la plateforme de vaccination “, constate une français expatriée, Rebecca Lieb, à l’origine d’une pétition adressée aux autorités locales en même temps qu’au médiateur de l’Union européenne.

On le voit le chemin est encore long avant que tous les expatriés soient vaccinés et les portes de la France risquent de se fermer. En effet, sans le sésame européen qui pour certains pays ne reconnaitra pas les tests PCR mais uniquement les vaccins, il sera impossible de voyager vers l’espace Schengen. Il faudra donc, si vous êtes résident dans un des pays concernés, être vacciné, avec un produit homologué par l’Union européenne pour rejoindre la France.

Les dispositions du certificat numérique européen seront connues d’ici la fin de la première semaine de mai, nous reviendrons en détail sur les conséquences.

Laisser un commentaire

1 Comment

  1. L’hypocrisie d’Anne Genetet qui ne laisse « personne sur le chemin alors qu’elle est l’initiatrice depuis 2018 de l’invalidation de la carte vitale pour les retraités Français de l’étranger.