Suède : Comment vivent ces Français dans un pays européen sans confinement ?

Loin de l'état d'urgence de ses voisins qui ont limité les rassemblements et fermer les commerces, et alors que le Royaume-Uni s'apprête à payer un lourd tribut au Covid-19 et que les Pays-Bas ont eux aussi mis en place un confinement qui ne dit pas son nom,  le gouvernement suédois a confirmé sa stratégie de l’auto-responsabilité et de l'immunité de groupe.

Stefan Löfven - Premier Ministre de Suède

On note que des directives et non des règles strictes ont été émises, mettant l'accent sur le fait de rester à la maison si les personnes sont malades ou âgées, de se laver les mains et d'éviter tout voyage non-essentiel, ainsi que de travailler à domicile.

«Nous qui sommes adultes, nous devons être exactement cela: des adultes. Ne pas répandre de panique ou de rumeurs», a déclaré le Premier ministre Stefan Löfven lors d'une allocution télévisée le week-end dernier. «Personne n'est seul dans cette crise, mais chaque personne a une lourde responsabilité», a-t-il ajouté.

Comme la confiance dans les autorités publiques est élevée en Suède, cela pousserait les habitants à adhérer aux directives volontaires. Un autre facteur serait aussi propice à cette méthode : la démographie.

«Contrairement aux foyers multigénérationnels des pays méditerranéens, plus de la moitié des ménages suédois sont composés d'une seule personne, ce qui réduit le risque de propagation du virus au sein des familles.»  Premier ministre Stefan Löfven

Les responsables politiques ont également assumé qu’ils souhaitaient garder les habitants en bonne santé physique et mentale, une autre raison pour laquelle ils souhaitent éviter les règles qui garderaient les gens enfermés chez eux. Une stratégie populaire aussi bien chez les gens que chez les entreprises. «Le monde des affaires ici pense vraiment que le gouvernement suédois et l'approche suédoise sont plus raisonnables que dans de nombreux autres pays», explique Andreas Hatzigeorgiou, PDG de la Chambre de commerce de Stockholm.

Pour les Français de Suède, le sentiment est mitigé, partagés entre la confiance envers un Etat qui les a toujours bien accueillis et dont le paternalisme envers sa population est plus que reconnu, et leur culture française désormais marquée par le principe de précaution sans oublier l'habitude aux directives centralisés d'un Etat jacobin-providence.

L'ambassade de France se contente, elle, de renvoyer vers le numéro d'urgence en cas de doute (1117 à partir du pays) ou vers les sociétés spécialisées en télé-consultation de médecins en langue française. La bonne nouvelle c'est que ces services sont pris en charge par la sécurité sociale suédoise (vous devez être correctement enregistré comme résident).

Thibaud - infirmier français en suède

Autre difficulté pour les Français sur place, c'est la fermeture des établissements scolaires attachés à notre pays, alors que les écoles et collèges nationaux sont encore ouverts (les universités et les lycées, eux, ont été fermés). A ce jour aucune solution n'a été mise en place pour garder les enfants alors que les activités professionnelles sont toutes ouvertes comme à l'accoutumée. La seule restriction est de réunir plus de 500 personnes dans un même lieu fermé. Pour certains Français c'est un vrai dilemme comme le confirme Thibaud, infirmier ainsi que sa compagne elle aussi Française :

"mon amie et moi-même sommes pris dans un étau entre accomplir notre devoir en Suède et l'envie de rentrer pour nous rapprocher de notre famille coincée en France. Savoir sa famille dans ces conditions sans pouvoir leur venir en aide est éprouvant. En particulier pour nos grands-parents qui manquent de force et s’inquiètent grandement pour l’avenir." Thibaud - infirmier en Suède

Il faut cependant avouer que nombreux sont ceux nous avoir avoués être heureux de ne pas être dans un pays confiné et le crédit de confiance envers les autorités suédoises permet de patiner les dernières angoisses.

Cependant ces mêmes autorités n’ont pas exclu devoir mettre en place un confinement à l’avenir....

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire