Ségolène Royal, future sénatrice des expatriés ?

Ségolène Royal, future sénatrice des expatriés ?

Ce lundi premier février, Claudine Lepage, sénatrice des Français de l'étranger, Olivier Faure, président du Parti socialiste français, étaient réunis à Paris avec des acteurs de la communauté des expatriés.

Le sujet de leur réunion ? La candidature surprise de Ségolène Royal, ancienne candidate à la présidentielle en 2007, ancienne ministre socialiste, ancienne ambassadrice pour les pôles, au poste de sénatrice des Français hors de France. L'élection, déjà reportée une fois, est prévue en octobre 2021.

Une liste citoyenne !

A côté de la liste socialiste qui sera menée soit par Cécilia Gondard, la présidente de la commission fiscalité à l'Assemblée des Français de l'étranger et en charge de la fédération socialiste des Français hors de France ou par Laure Pallez, élue aux USA, et expatriée avant en Chine et en Europe, il y aura donc une liste citoyenne conduite par Ségolène Royal. Elle a décidé de ne pas solliciter l'investiture socialiste car pour elle, et comme pour beaucoup, la situation des expatriés transcende les clivages droite/gauche.

Du coté des instances socialistes, Claudine Lepage, actuelle sénatrice PS des Français hors de France, qui ne se représente pas, plaide, elle, pour le maintien de l'unité et le suivi des procédures d'investiture internes au parti.

Car si la liste menée par Ségolène Royal est citoyenne, elle est bien ancrée à gauche ! Mehdi Benlahcen, le président du groupe Solidarité et Ecologie (regroupant de nombreux élus socialistes mais aussi écologistes et divers gauche) à l'Assemblée des Français de l'étranger, élu au Portugal, sera le numéro 2 de l'équipe qui sollicitera le vote des conseillers consulaires renouvelés le 30 Mai 2021.

L'enjeu des élections consulaires

De fait, la participation de Mehdi Benlahcen devrait apporter le soutien du réseau des associations Français du Monde à ce mouvement. Le choix de suivre ou non l'élu de terrain est dans les mains du Conseil d'administration de la fédération des ADFE. L'ancienne ministre qui pense à cette élection depuis l'été 2020 a su choisir ses alliés.

Mehdi Benlahcen

Fort de plus de 20 antennes associatives sur la planète, le réseau Français du Monde, que Mehdi Benlahcen dirige aussi, soutenait jusqu'à présent les candidatures socialistes aux élections des Français hors de France. Le défi pour ce nouveau duo, mené par Ségolène Royal, sera de convaincre les candidats locaux d'adhérer à leur projet.

La démocratie participative au coeur du projet

En 2007, la notion de démocratie participative, était sûrement en avance sur son temps. Aujourd'hui elle fait partie de notre quotidien avec les réseaux sociaux, les plate-formes, etc. Ségolène Royal en fera la fil rouge de sa candidature.

Avec les futurs élus qui la soutiendront, elle désire créer tout un panel d'outils afin de fluidifier la remontée d'informations. Problèmes d'accès à l'éducation française, consignes admistratives peu ou mal transmises par les consulats, meilleure gouvernance des acteurs du réseau culturel français, fiscalité, circulation à destination de la France, Ségolène Royal est déjà bien informée des problèmes rencontrés par les expatriés.

"Le désengagement de l'Etat de l'éducation et du réseau culturel à l'étranger est dramatique"

Ségolène Royal le 2 février 2021 au site Lesfrancais.press

Mais elle veut tout connaitre des problématiques de ses compatriotes à l'étranger. Au delà de la période électorale, elle désire pérenniser des moyens de communications faciles et rapides entre les élus et la communauté des Français hors de France.

Ségolène Royal, chez les expatriés ?

Les mauvaises langues diront qu'elle a besoin d'une plate-forme pour connaitre les expatriés à défaut de les avoir rencontrés. Et pourtant, comme elle nous l'a indiqué, ce jour par téléphone, cette ambition ce sont les Français de l'étranger qui lui ont soufflée.

Arpentant les pays dans le cadre de sa mission pour la Cop 21 (qui donna l'accord pour le climat de Paris), elle rencontra de nombreuses communautés d'expatriés à travers le monde. Et ce sont ces derniers qui l'ont sollicitée. Pourquoi ? Car sa personnalité et son parcours, permettront, peut-être, enfin, aux 3 millions d'expatriés à travers le monde d'être entendus. Et n'oublions pas que Ségolène Royal est née à Dakar.

Première étape pour ce mouvement qui peut sauver la gauche de la Berezina annoncée : les élections consulaires, si elles sont maintenues, le 30 mai 2021.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire