Retard de paiement pour les retraités expatriés en Thaïlande, au Brésil, en Croatie et en Australie

Retard de paiement pour les retraités expatriés en Thaïlande, au Brésil, en Croatie et en Australie

Un bug informatique dans le logiciel comptable de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), rapporte Le Parisien, est à l'origine de ce retard.

"Il y a eu un souci sur l'ordre de virement du 9 septembre à destination des assurés ayant un compte bancaire en France avec une adresse postale en Thaïlande, au Brésil, en Croatie et en Australie",

la Cnav auprès du quotidien francilien.

Ainsi, 3.000 ordres de virement ont été rejetés, car ils ont été considérés comme "à risque". Et cette fois ce n'était pas une question de certificat de vie.

Le 10 septembre, alertée par les nombreux posts sur les réseaux sociaux et par les associations locales comme par les élus consulaire, la Cnav a décidé de procéder au virement manuel de certaines pensions. En effet, le retraité lésé devait prendre contact avec la Cnav. Les problèmes se sont donc accumulés.. décalage horaire, impossibilité de joindre le numéro national..

Finalement, tous les ordres de virement ont été une nouvelle fois envoyés et devraient être effectifs ce lundi 21 septembre. Il faudra attendre environ une semaine pour voir apparaître sur les comptes en SWIFT le virement et pour ceux en SEPA, une seule journée.

Mais ce bug aurait pu avoir de lourdes conséquences, en particulier pour les plus petites pensions.

"Ici, si vous ne payez pas votre loyer dans les temps, vous payez une pénalité de 10 euros par jour de retard, et vous risquez la prison et l'expulsion si vous êtes mauvais payeur. Ça ne rigole pas !"

explique dans les colonnes du Parisien Maurice Strahm-Wannaudom, retraité depuis trois ans à Phuket, en Thaïlande.
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire