Régionales 2021, un premier tour marqué par l'abstention

Régionales 2021, un premier tour marqué par l'abstention

Plus de deux Français sur trois ont choisi dimanche de ne pas se rendre aux urnes lors du premier tour des élections régionales et départementales. Du jamais vu hors référendum. Cela n’empêche pas des disparités régionales.

Un résultat en recul pour le RN

le Rassemblement national (RN) est crédité de 19,3% à l’échelle nationale, selon l’institut Ipsos, mais il accuse une baisse de près de 10 points par rapport à sa percée de 2015, lorsqu’il était arrivé en pôle position dans six régions sur treize. Désormais privée de deux locomotives ayant pour patronyme Le Pen, l’extrême droite connait des destins contraires en Hauts-de-France et en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.  

LREM, bon dernier

Du coté du parti présidentiel LREM on savait que les régionales seraient perdues. Ils ne pensaient pas que le premier tour virerait à une telle débâcle, avec un résultat autour d’à peine 10 % au niveau national. Symbole de la déroute, dans les Hauts-de-France, la liste LREM emmenée par le secrétaire d’Etat en charge des Retraites, Laurent Pietraszewski, ne parvient même pas à se qualifier dans les Hauts-de-France avec un score sous la barre des 10 %.

Le retour des partis

Les listes de droite se retrouvent devant en Auvergne-Rhône-Alpes avec Laurent Wauquiez (LR) et ses 42,7%, dans les Hauts-de-France avec la liste de Xavier Bertrand (42,1%), dans le Grand Est par l’intermédiaire du LR Jean Rottner (30,2%), en Normandie avec le centriste Hervé Morin (35,1%), dans les Pays de la Loire avec Christelle Morançais (34%), et en Ile-de-France avec Valérie Pécresse (34,2%).

©Vincent Isore/IP3

La gauche résiste et se retrouve en tête en Nouvelle-Aquitaine avec Alain Rousset (29,2%), en Bretagne avec Loïg Chesnais-Girard (21,3%), en Bourgogne-Franche-Comté avec Marie-Guite Dufay (26,6%) et en Occitanie avec Carole Delga (39,5%). 

Le second tour a lieu dimanche prochain.

Laisser un commentaire