Quels sont les pays qui ont le mieux résisté économiquement en 2022 ?

Quels sont les pays qui ont le mieux résisté économiquement en 2022 ?

Le retour de l’inflation, la progression du prix des importations énergétiques, la stagnation ou le recul du pouvoir d’achat, la poursuite de l’augmentation de l’endettement public, les ménages et les entreprises ont dû supporter des vents contraires bien différents de ceux de 2021 qui avait amené une forte croissance. Alors quels sont les pays qui ont le mieux résisté économiquement en 2022 ?

Des pays résistants en Méditerranée

Au cours de l’année 2022, les valeurs boursières ont perdu près de 20 % à l’échelle mondiale. Les performances économiques ont été rares mais certains pays s’en sont mieux sortis que d’autres. Assez étrangement, ceux qui ont été en tête des classements, ces dernières années, ne sont pas toujours ceux qui ont obtenu les meilleurs résultats. En prenant en compte les données compilées par « The Economist » (PIB, inflation, performance boursière et dette publique, etc.), les Etats les plus résilients ne se situent non pas en Amérique du Nord, en Asie, mais en Europe du Sud. La Grèce qui avait connu une quasi-banqueroute entre 2011 et 2013 se classe dans le peloton de tête avec le Portugal, l’Espagne et Israël. En revanche, l’Allemagne ou les Pays Baltes, qui comptaient parmi les pays les plus performants, ferment la marche. 

Au niveau de la croissance, la Norvège, aidée par le prix élevé du pétrole et du gaz, ainsi que la Turquie, obtiennent les meilleurs résultats. Les autorités turques bénéficient de l’essor du commerce anti-sanctions avec la Russie. Elles ont par ailleurs maintenu de faibles taux d’intérêt qui ont généré une forte inflation. Les Etats d’Europe du Sud ont bénéficié de leur côté de la reprise plus rapide que prévu du tourisme. L’année 2022 a dépassé celle de 2019 en termes de chiffres d’affaires pour ce secteur. Les Etats-Unis ont réussi à conserver un fort taux de croissance grâce aux effets des plans de relance et de la vitalité de l’emploi.

Faible inflation en Suisse, France et Espagne

Pour l’inflation, rares sont les pays à avoir conservé des taux faibles. Parmi ces derniers figurent la Suisse avec un taux avoisinant 3 % et le Japon. A l’autre extrémité, se trouvent les Pays Baltes avec une inflation de plus de 20 % et la Turquie dont l’inflation a dépassé 55 %. La France et l’Espagne se classent parmi les pays à faible inflation. Au Royaume-Uni, l’inflation sous-jacente a fortement augmenté, laissant présager son recul difficile à la différence de l’Italie ou du Japon.

Aux Etats-Unis, l’indice des valeurs technologiques a perdu un tiers de sa valeur 

Au niveau des placements financiers, l’année 2022 a été sombre avec des rendements réels négatifs pour les produits de taux et d’importants reculs pour les valeurs « actions ». La bourse de Norvège a néanmoins été dopée par le cours des actions des entreprises énergétiques. Au Royaume-Uni, aidés par la dépréciation de la livre sterling, les indices « actions » ont résisté d’autant plus que les entreprises cotées à Londres ont souvent des liens avec les marchés des matières et de l’énergie. En revanche, les places allemandes et de Corée du Sud ont été fortement touchées. Aux Etats-Unis, l’indice des valeurs technologiques a perdu un tiers de sa valeur en un an.

En 2022, peu d’Etats ont réussi à assainir leurs finances publiques. Ils ont essayé de compenser les effets de l’inflation en recourant aux dépenses publiques. La France a ainsi consacré plus de 50 milliards d’euros, l’Allemagne réputée jusqu’à maintenant pour sa rigueur a décidé de mobiliser 7 points de son PIB pour faire face aux conséquences de l’augmentation des prix de l’énergie. A contrario, les Etats-Unis ont réduit leur déficit public de plus de 5 points de PIB. Les Etats d’Europe du Sud, France non compris, ont réussi à stabiliser leur dette publique. La France a accumulé en 2022 un déficit budgétaire et un déficit commercial importants, plus de 170 milliards d’euros pour le premier et plus de 150 milliards d’euros pour le second.

La Grèce en tête, la France 9ème

Selon le classement établi par « The Economist », la Grèce est donc première suivie du Portugal, de l’Irlande, d’Israël, de l’Espagne et du Mexique. La France se classe 9e loin devant l’Allemagne qui est 30e sur 34. Cette dernière a été pénalisée, en 2022 par les difficultés de l’industrie automobile et par le ralentissement de l’économie chinoise. L’économie française a bénéficié de la bonne activité du secteur du tourisme et des mesures de soutien des pouvoirs publics.

Auteur

  • Philippe Crevel

    Philippe Crevel est un spécialiste des questions macroéconomiques. Fondateur de la société d’études et de stratégies économiques, Lorello Ecodata, il dirige, par ailleurs, le Cercle de l’Epargne qui est un centre d’études et d’information consacré à l’épargne et à la retraite en plus d'être notre spécialiste économie.

Laisser un commentaire