Que la France est douce quand elle se décline en musique ! 

Que la France est douce quand elle se décline en musique ! 

L’International Yehudi Menuhin Foundation organise à Bruxelles un grand concert le 21 Juin 2022 au Wolubilis à l’occasion de la fin de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, sous l’intitulé de « Douce France » : la patrie des Droits de l’Homme est aussi la nation qui a inventé la Fête de la Musique et l’on sait que l’Hexagone est un terreau fertile pour toutes les formes de cultures qu’elles soient accessibles à tous ou plus recherchées. Ce concert célébrera donc les flonflons et le musette, les musiques de films comme un répertoire plus classique. Il est notamment destiné à rassembler un large public dans un esprit de paix conforme au grand violoniste Yehudi Menuhin disparu en 1999.

La fondation a souhaité mobiliser son immense expérience dans le domaine inter-culturel pour proposer ce concert reflet d’une France joyeuse et cosmopolite qui associe des musiciens classiques aux côtés d’interprètes d’un art plus populaire et accessible à tous. La fondation mène des actions dans les écoles ou auprès de réfugiés pour faire vivre l’art et la musique malgré les vicissitudes guerrières de notre époque. Cet évènement symbolique vient donc  prolonger ses activités plus quotidiennes qui permettent de tendre la main aux artistes en difficulté ou d’initier les plus jeunes aux bienfaits de la pratique musicale.

De nombreux partenaires dont l’Union des Français de Belgique se sont associés à la Fondation qui a souhaité cette année mettre notamment à l’honneur Gilles Apap, un musicien que Yehudi Menuhin chérissait tout particulièrement et qu’il  qualifiait de « violoniste du 21ème siècle » tant le soliste est capable d’aller à la rencontre de toutes les cultures et de visiter tous les styles de musique avec bonheur, légèreté dans un style incomparable. Vous pouvez d’ailleurs tenter de gagner deux fois deux places en participant au jeu concours ci-dessous.


Nous avons souhaité donner la parole à Marianne Poncelet, fondatrice et directrice de la fondation internationale Yehudi Menuhin à Bruxelles pour en savoir davantage sur cet évènement. 

Lesfrancais.press : Marianne Poncelet, un concert exceptionnel pour la paix et l’amitié entre les peuples va être proposé le  21 juin. Pouvez-vous nous en rappeler l’esprit et l’objectif  ?

Marianne Poncelet

Marianne Poncelet : Au départ, nous souhaitions célébrer la présidence française du Conseil de l’Union européenne et c’est pourquoi nous avons conçu un programme varié centré sur la France et incluant différentes formes musicales  (bal musette, chanson française, musique de film, musique classique, slam). Puis la guerre en Ukraine a éclaté, et nous avons alors décidé d’inclure dans notre répertoire la présence d’un violoniste ukrainien, Valeriy Sokolov, ancien élève de Yehudi Menuhin, afin qu’il puisse interpréter quelques œuvres en duo avec une jeune violoniste tchèque de mère russe, Olga Sroubkhova. Nous faisons ainsi un pont entre la présidence française et la présidence tchèque qui suivra à partir du 1er juillet, et nous soulignons l’importance du dialogue et de l’ouverture à travers la musique.

La sélection de ces musiciens s’est faite de manière intuitive, Valeriy Sokolov étant proche de Yehudi Menuhin, notre Fondateur, et Olga Sroubkhova collabore déjà avec nous dans le cadre de concerts que nous avons réalisés cette année pour recueillir des fonds afin de créer une chorale d’enfants ukrainiens réfugiés en Belgique.

Lesfrancais.press : On imagine parfaitement les efforts logistiques et d’organisation pour mettre en place un pareil événement. comment vous-êtes vous préparés pour offrir un tel évènement artistique de niveau relevé ?

Marianne Poncelet : Chaque année, nous organisons un grand concert afin de souligner le dialogue inter-culturel sur scène, et ce depuis la création de la Fondation Internationale Yehudi Menuhin. Nous avons donc la possibilité d’inviter de merveilleux musiciens proches de notre Fondation, comme c’est le cas par exemple pour l’admirable violoniste français Gilles Apap, Marlène Dorcena ou Marianne Aya Omac. Nous avons aussi développé une très belle collaboration avec le Brussels Chamber Orchestra, en résidence chez nous, et dont le directeur musical, Mario Villuendas, écrit les arrangements musicaux pour toutes les productions que nous créons. Nous avons un deuxième directeur musical, Thierry Van Roy, qui lui est spécialisé dans les musiques du monde. Ensemble, ils tissent des liens entre musique classique et musique du monde. Le final du concert reflétera d’ailleurs cet esprit, car tous les musiciens y prendront part.

Nous avons aussi créé de beaux partenariats, comme avec l’Institut Culturel Roumain, qui nous a proposé la participation d’un virtuose cymbaliste, ayant travaillé de nombreuses fois avec Vladimir Cosma. Musiq3 (RTBF) nous accompagne également dans la promotion de cet événement, et en amont nous avons recueilli le soutien de plusieurs sponsors ainsi que de la Région Bruxelloise et la Loterie Nationale.

Lesfrancais.press : Il est important de rappeler la philosophie d’un artiste comme Yehudi Menuhin. Cet immense violoniste disparu en 1999 était aussi un profond militant de la paix et une personne adepte du dialogue inter-culturel. Sa musique servait de trait d’union entre les peuples. Comment faites-vous vivre à votre niveau l’esprit de ce génie musical doublé d’une grande âme ? 

Marianne Poncelet : C’est notre mission de faire vivre et perpétuer l’esprit de Yehudi Menuhin, incomparable musicien et humaniste, visionnaire dans son approche de l’évolution de l’humanité. Nous le faisons vivre à travers nos concerts qui sont des voyages à travers diverses cultures sur scène, mais surtout à travers nos projets qui donnent une voix à ceux qui n’en ont pas et qui encouragent l’inclusion sociale par la pratique de tous les arts. C’est le cas notamment de notre programme MUS-E, présent dans 12 pays depuis 25 ans, qui offre aux enfants des écoles primaires d’Europe la possibilité de découvrir et pratiquer une discipline artistique proposée en classe par des artistes (chant, musique, danse, arts de la scène, etc.). C’est aussi le cas de notre projet HOMELANDS qui permet aux artistes réfugiés de continuer leur art même en situation précaire, ou encore nos projets U-CREATE et INSIDE qui encouragent l’intervention d’artistes en centres d’accueil pour réfugiés (Fedasil, Croix-Rouge).

Nous travaillons avec un groupe d’artistes ambassadeurs de la Fondation Internationale Yehudi Menuhin, basés dans plusieurs pays, et qui sont les relais de la parole et de l’esprit de notre Fondateur.

Lesfrancais.press : Merci à vous et rendez-vous avec un public nombreux le 21 Juin.

Le centre culturel Wolubilis

Les lignes de transport suivantes ont des itinéraires qui passent près de Wolubilis

Auteur

  • Boris Faure est l'ex 1er Secrétaire de la fédération des expatriés du Parti socialiste, mais c'est surtout un expert de la culture française à l'étranger. Il travaille depuis 20 ans dans le réseau des Instituts Français, et a été secrétaire général de celui de l'île Maurice, avant de travailler auprès des Instituts de Pologne et d'Ukraine. Il a été la plume d'une ministre de la Francophonie. Aujourd'hui, il collabore avec Sud Radio et Lesfrancais.press, tout en étant auteur et représentant syndical dans le réseau des Lycées français à l'étranger.

Laisser un commentaire