Passons l’été avec d’épatants expats #4 Rimbaud, l’aventurier

Passons l’été avec d’épatants expats #4 Rimbaud, l’aventurier

août 2, 2019 0 Par Francois Lestanguet

Rimbaud à 17 ans

“Si stupide que soit son existence, l’homme s’y rattache toujours” disait Arthur Rimbaud. Le légendaire poète français, n’eut qu’une existence brève, qui s’acheva à 37 ans à Marseille. Sa carrière littéraire fut plus courte encore, 5 ans entre ses 15 et 20 ans. Elle fut cependant spectaculaire, tout comme sa vie, marquée fortement par le temps passé à l’étranger, à Bruxelles dans des circonstances tragiques et en Afrique dans des conditions qui restent encore aujourd’hui largement mystérieuses.

Une jeunesse en France

Né à Charleville-Mézières dans l’Est de la France, fils d’un militaire et d’une paysanne, le jeune Arthur subit une éducation rigide, à l’image de son temps et de son milieu social. Cela ne brida pas sa créativité et dès le collège il écrivit ses premiers poèmes, y compris en latin, langue dans laquelle il excellait.

Déjà à l’époque récipiendaire de plusieurs prix prestigieux malgré son jeune âge, Arthur Rimbaud, trouvant l’atmosphère de sa ville de naissance étouffante, fugua et rejoint la capitale, alors que le Second Empire était sur le point de s’effondrer lors de la bataille de Sedan de 1870.

Brièvement emprisonné, rentré à Charleville, devenu militariste avec la défaite de la France, Rimbaud commença à lier des liens avec des auteurs comme le poète Paul Demeny. Ce fut l’occasion rapidement, en 1871, de rencontrer celui qui allait marquer son existence, Paul Verlaine.

Une liaison tumultueuse et scandaleuse pour l’époque

Paul Verlaine

Les excès du jeune Rimbaud dans la capitale ne l’empêcheront pas de faire découvrir à de nombreux auteurs ses premiers chef-d ’œuvres et notamment « le bateau ivre ». Les désormais amants finirent par fuir Paris et le scandale. D’abord à Londres, puis à Bruxelles où Verlaine, ivre et fou de colère, finit par tirer sur son amant, provoquant un scandale international et le début de la légende.

Le « drame de Bruxelles » signa la fin de la relation entre les deux hommes. Rimbaud retourna en Angleterre. S’en suivit un interminable tour du monde et un abandon de la littérature.

Rimbaud le voyageur

Le reste de la vie de Rimbaud sera digne des meilleurs romans d’aventure. Exit la poésie. Après des séjours en Allemagne et Italie, il s’engagea pour un séjour à Batavia, l’actuelle Jakarta, dans les Indes néerlandaises. Après plusieurs retours en Europe et en Egypte et à Chypre, c’est surtout dans la corne de l’Afrique que commença sa vie romanesque.

Arthur Rimbaud mourant, dessiné par sa soeur Isabelle

A Aden, au Harar, et au Choa, Arthur Rimbaud vécu mille vies, fut accusé d’être un trafiquant d’armes, se convertit, selon certaines sources, à l’Islam, tenta de cartographier ces territoires largement méconnus à l’époque, s’engagea dans des affaires qui le ruinèrent.

Il revint, malade, victime notamment d’inflammations qui lui vaudront l’amputation d’une jambe et d’un cancer. Il mourra à Marseille, accompagné par sa sœur le 10 novembre 1891. Il avait 37 ans. Pour tous ses admirateurs, il en a, encore aujourd’hui, toujours 17.

Publicités