Olivier Cadic : la réforme fiscale pour les expatriés "aura un coût politique pour le gouvernement"

Olivier Cadic :  la réforme fiscale pour les expatriés "aura un coût politique pour le gouvernement"

Après plus de 6 mois d’interruption, le sénateur des Français hors de France Olivier Cadic (UDI) a repris cette semaine les déplacements en circonscription. Il commença par un retour en Belgique qu'il connait bien.

Scolarité, crise économique, le sénateur a rencontré tous les acteurs

Olivier Cadic
Olivier Cadic avec les jeunes écoliers de l'établissement français à Bruxelles
© Olivier Cadic

L'occasion pour lui de visiter le Lycée français de Bruxelles alors que l'établissement connait ses premiers cas de Covid-19. Les Terminales ont du être fermées quelques jours après la rentrée.

Au cours de sa visite, il ne manqua pas la réception au Sofitel Brussels Europe de la Chambre de Commerce Franco-belge de Bruxelles. Il pût ainsi partager son expérience d'ancien chef d'entreprise et confronter les réalités du terrain économique aux propos rassurant du gouvernement.

Un dîner avec les élus

Autre sujet, que les élus consulaires, comme Georges Françis Seingry (LR) ou Jérémy Michel (Agir/majorité présidentielle), présents au traditionnel dîner protocolaire, ont pu aborder avec lui : la réforme de la fiscalité des Français de l'étranger. Celle-ci rentre dans la dernière ligne droite avec le vote de la Loi de Finance 2021. Le parlement devra, en effet, s'exprimer, définitivement, sur le projet gouvernemental au cours de l'automne.

Pour tous ces sujets, et plus encore, le sénateur Olivier Cadic, partage son analyse et ses critiques dans le podcast vidéo que vous trouverez ci-dessous.

4 questions au sénateur

Olivier Cadic

Olivier Cadic à Bruxelles le 22 septembre 2020
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire