Notre Dame de Paris, Reconstruction, à l'identique ou non? Le point sur l'enquête

Trois jours après le terrible incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, la question de la reconstruction de l'édifice est dans toutes les têtes. Comment ? En combien de temps ? Par qui ? Les questions sont nombreuses.

Emmanuel Macron a annoncé sa volonté de voir Notre-Dame faire peau neuve en cinq ans. Certains experts doutent du réalisme de ce "défi immense", comme l'a évoqué Edouard Philippe. Le Premier ministre a d'ailleurs annoncé qu'un concours international d'architecte allait être lancé dans le cadre de la reconstruction de Notre-Dame. L'idée de voir exercer un architecte aux idées modernes n'est pas exclue par l'exécutif : Macron serait "ouvert" sur la question, a fait savoir Stéphane Bern au sortir d'une réunion avec le chef de l'Etat, tandis que Philippe a évoqué la possibilité de "se doter d'une nouvelle flèche adaptée aux techniques et enjeux de notre époque". Il est aussi sérieusement question de construire la charpente - qui était en bois depuis 850 ans - avec des méthodes et des matériaux modernes.

Invité sur le plateau de BFM TV ce jeudi soir, Nicolas Dupont-Aignan est revenu sur la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Et pour lui, c'est essentiel, il faut qu'"on reconstruise à l'identique la cathédrale". "J'ai lancé une pétition sur Internet qui est un grand succès", a expliqué dans un premier temps le président de Debout la France. Et de détailler : "Je veux qu'on reconstruise à l'identique la cathédrale. On a lancé cette pétition parce que le président de la République a eu des beaux mots en disant que c'est un trésor. Et j'estime que ce serait de la mégalomanie ou de l'indécence que de ne pas respecter ce trésor."

Du côté de l'enquête, la piste accidentelle est toujours privilégiée. Les enquêteurs ont interrogé une trentaine de personnes depuis lundi soir. Ce jeudi, de nouveaux témoins sont entendus à leur tour, alors que plusieurs scénarios restent envisageables pour l'heure afin d'expliquer l'incendie de Notre-Dame : court-circuit électrique, "point chaud" provoqué par une soudure au chalumeau ou une cigarette... Tandis que le ministère de la Culture a confirmé au Parisien que le coq de la flèche de Notre-Dame a bien été retrouvée mardi, "cabossée mais vraisemblablement restaurable". Cette girouette pas comme les autres contient trois reliques : l'une des 70 épines de Sainte Couronne du Christ, une relique de Saint Denis et une de Sainte Geneviève. On ne sait pas encore si les reliques se trouvent encore dans ce coq et dans quel état elles se trouvent et quelle place elle pourrait retrouver sur la cathédrale, si la nouvelle flèche subit d'importantes modifications.

La rédaction avec l'AFP

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire