L’UE aura besoin de 500 milliards d’euros supplémentaires pour se remettre de la crise sanitaire

Face à la pandémie, Klaus Regling, le directeur du Mécanisme européen de stabilité (MES), propose de doubler les 500 milliards d’euros de fonds de relance de l’économie européenne convenus il y a dix jours. Un article de notre partenaire, Euractiv.

L’Union européenne aura besoin d’au moins 500 milliards d’euros supplémentaires provenant de ses différentes institutions pour se remettre des conséquences du coronavirus, a déclaré Klaus Regling, le président du Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds d’urgence de la zone euro.

Dans un entretien publié dimanche par le journal italien Corriere della Sera, le responsable du fonds d’urgence de la zone euro déclare que la manière la plus simple de réunir cette somme serait de passer par la Commission européenne et le budget de l’UE.

« Repenser les fonds européens »

Je dirais que, pour la deuxième phase, nous avons besoin d’encore 500 milliards d’euros de la part des institutions européennes, mais cela pourrait être davantage, poursuit Klaus Regling.

À cet effet, nous devons discuter de nouveaux instruments avec un esprit ouvert, mais il s’agit aussi de faire appel à des institutions existantes parce que c’est plus facile, en particulier la Commission et le budget européen, ajoute-t-il.

"Repenser les fonds européens peut largement contribuer au maintien de la cohésion au sein de l’Union européenne." Klaus Regling

Économie mondiale à l’arrêt

Le 9 avril, les ministres des Finances de l’UE sont convenus d’un plan de soutien de 500 milliards d’euros pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire du coronavirus, après des semaines de querelles qui ont souligné les douloureuses divisions au sein du bloc communautaire.

L’Europe est particulièrement touchée par l’épidémie, qui a mis l’économie mondiale à l’arrêt, déplorant non loin de 60 % du total mondial des décès liés à la maladie, qui s’approche des 160 000, selon les dernières données Reuters.

Les dirigeants de l’Union européenne doivent se réunir par visioconférence le 23 avril. Un compromis possible pourrait être trouvé dans le principe d’une Commission européenne empruntant sur le marché avec la garantie du budget européen à long terme.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire