Loi Sécurité globale Manifestations en France et aussi chez les expatriés

Loi Sécurité globale  Manifestations en France et aussi chez les expatriés

Près de 90 rassemblements ont eu lieu ce samedi en France et quelques uns à l’étranger. En tout, c’est plus de 53 000 Français qui ont manifesté contre la loi sécurité globale.

En France, une vague de violence

À Paris, la manifestation a rassemblée entre 4000 et 5000 personnes. De nombreux incidents ont émaillé le cortège. 42 interpellations ont eu lieu dans la capitale. Le parquet de Paris a de son côté fait état de 21 personnes placées en garde à vue, dont deux mineurs.

« Les casseurs cassent la République »

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur

À travers tout le pays, la mobilisation en cours contre la loi « sécurité globale » a convergé ce samedi 5 décembre avec celle prévue contre la précarité, maintenant la pression sur l’exécutif.

De nombreuses organisations de journalistes avaient rejoint, avec des associations et des syndicats, les rangs de la « coordination #StopLoiSécuritéGlobale » déjà à l’origine samedi dernier de « marches » qui avaient fortement mobilisé dans le pays: entre 133.000 personnes selon le ministère de l’Intérieur et 500.000 selon les organisateurs.

Malheureusement, des incidents avec les « Black Blocs » ont ponctué les manifestations, en particulier à Paris mais pas seulement, il y eu 21 arrestations à Nantes, une dizaine à Bordeaux, etc.

Gérald Darmanin à l’issue des manifestations, faisant état de huit blessés parmi les forces de l’ordre.

Des manifestations en Europe

Des rassemblements ont donc également eu lieu ailleurs en France, notamment à Toulouse –200 personnes contre la précarité puis un millier selon la préfecture contre la loi sécurité globale–, Marseille (2.600 personnes), Lille (1.500, selon la préfecture, 5.000 selon la CGT) et à Rennes, où ils étaient environ un millier selon la CGT. A Strasbourg, les manifestants étaient environ un millier.

A Amsterdam, Berlin et surtout à Bruxelles, les expatriés ont, eux aussi, répondu à l’appel d’un Collectif des Forces de Gauche contre la loi Sécurité Globale.

Cecilia Gondard le 05/12/20

« Macron, Castex et Darmanin auront au moins réussi aujourd’hui à réunir la gauche, et des citoyens et citoyennes, pour la défense de la démocratie, de l’Etat de droit… »

Cecilia Gondard, Présidente de la fédération des Français de l’Etranger du Parti Socialiste

Dans la capitale européenne, les expatriés étaient plus de 200 à se réunir, scandant des slogans contre le Ministre de l’intérieur. L’occasion pour les collectifs féministes présents de dénoncer la nomination de Gérald Darmanin, qu’elles soupçonnent de viols, au poste de Premier Flic de France.

Manifestation contre la Loi Sécurité Globale à Bruxelles
Laisser un commentaire