L’industrie automobile entre la covid 19 et la transition énergétique

L’industrie automobile entre la covid 19 et la transition énergétique

En 2020, l’industrie automobile a été confrontée à des vents contraires de forte amplitude. La crise sanitaire qui a contraint à la fermeture des concessions et la transition énergétique qui a conduit les ménages à être attentistes, ont provoqué une baisse des ventes de véhicules neufs de 25,5 % ; le marché est ainsi revenu à son niveau de 1975, selon des chiffres publiés le 1er janvier par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). 

1,65 million de voitures particulières neuves ont été mises en circulation l’année dernière, contre 2,2 millions en 2019. Les livraisons se sont effondrées de 72 % en mars et de 88,8 % en avril, avant de se redresser pendant l’été et de mieux résister au second confinement. En décembre, le nombre d’immatriculations s’est élevé à 186 000, en baisse de 11,8 % par rapport à un excellent décembre 2019. 

La transition énergétique est devenue une réalité pour l’automobile. 

La part des voitures hybrides et électriques neuves vendues en France a triplé l’année dernière par rapport à 2019, atteignant 21,5 % des immatriculations totales. Les ventes de voitures particulières diesel ont continué de baisser avec 30,6 % des mises en circulation contre 34,1 % en 2019, soit une chute de plus de 50 % depuis 2014. Les ventes de voitures 100 % électriques représentent près de 7 % des ventes totales, contre 1,9 % un an plus tôt, selon le CCFA

Attentisme ou rebond

En 2020, 14,8 % des ventes ont concerné des modèles hybrides, contre 5,7 % en 2019. . Les fabricants français PSA (Peugeot, Citroën, Opel) et Renault ont légèrement mieux résisté que le marché, mais leurs livraisons ont tout de même été amputées respectivement de 25,1 % et 24,9 % par rapport à 2019, tandis que les constructeurs étrangers ont vu leurs immatriculations se contracter de 26,1 %. 

Le marché pourrait connaître, en 2021, un rebond mais qui ne compensera pas les pertes de 2020. L’attentisme restera de mise durant le premier semestre. Les ventes des véhicules électrique sou hybrides devraient continuer à progression avec un élargissement de l’offre et en raison de l’augmentation des malus sur les autres modèles.

Laisser un commentaire