Les systèmes de santé dans le monde - Asie, Afrique, USA

Les systèmes de santé dans le monde - Asie, Afrique, USA

En France, notre système de santé s’appuie sur différentes structures. Les frais à la charge des patients sont moindres voire nuls grâce à la sécurité sociale. Malgré un système bien rodé, selon le dernier rapport du Legatum Prosperity Index, la France arrive en 16e position concernant son système de santé. Certains systèmes sont ainsi encore plus performants, notamment en Asie (Singapour, Japon ou encore la Corée du Sud) ou dans les pays nordiques (Norvège, Danemark et Pays Bas). Les critères pris en compte pour calculer cet indice sont variés, allant de l’état de santé général de la population à l’accès aux services nécessaires pour rester en bonne santé. Avec les exemples du Japon, des États-Unis et du Sénégal, nous allons voir 3 systèmes de santé dans le monde auxquels les expatriés peuvent être confrontés. 

Le système de santé au Japon 

Le Japon a aujourd’hui l’un des meilleurs systèmes de santé du monde. Classé 2e par le Legatum Prosperity Index, l’une des particularités du système est son modèle d’hôpitaux hyper connectés. 

En effet, ces « hôpitaux du futur » permettent de simplifier les démarches pour une meilleure prise en charge. Terence du blog « Les deux crapahuteurs » a été confronté au système japonais et il nous raconte. 

Hôpital à Tokyo

À son arrivée à l’hôpital de Kyoto, après un premier questionnaire à remplir, on lui remet une carte avec son nom en katakana (alphabet japonais) inscrit dessus. On lui fournit également un boîtier qui n’est ni plus ni moins qu’un GPS afin de se localiser dans l’hôpital ! Ce boîtier sonne lorsqu’un médecin souhaite le contacter en lui indiquant où se rendre dans l’hôpital. La carte qu’on lui a fournie est une carte personnelle qui contient ainsi tout son dossier médical. « Tout est automatisé et relié. Vous retrouvez ainsi votre dossier médical, où que vous vous rendiez ». Avec son boîtier et son dossier médical sur sa carte, Terence arrive ainsi a passer ses examens en un temps record. Une expérience qui aura marqué notre voyageur, par sa simplicité et son efficacité !

Boitier de santé connecté

Les japonais sont connus pour être adeptes des dernières technologies et ce n’est pas pour rien qu’ils ont l’une des meilleures espérance de vie au niveau mondial. Une aubaine pour les expats qui s’installent au pays du soleil levant, le système de santé est vraiment efficace !

Le système de santé aux États-Unis 

Les États-Unis sont réputés leur système de santé, mais pour des raisons différentes ! En effet, c’est l’un des plus onéreux du monde et on ne rigole pas avec ça ! Pourtant, cette tarification élevée ne garantit pas la qualité des soins prodigués. Ainsi, les États-Unis se positionnent à la 59e place du classement de Legatum Prosperity Index. Loin derrière des pays dont on ne soupçonne pas l’efficacité du système médical. 

Equipe des principaux médecins d'un hôpital à Los Angeles (Facebook)

À l’inverse du système français, le système américain, s’articule essentiellement autour d’assurances privées. Cependant, ce système, qui n’est pas universel, ne couvre pas l’ensemble de la population et une partie se retrouve ainsi sans assurance santé !

Avec ce système inégalitaire, les hôpitaux deviennent frileux lorsqu’il s’agit de prendre en charge les patients. Sans preuve d’une assurance-maladie, les hôpitaux peuvent ainsi refuser l’accès aux soins, plongeant certains dans une véritable précarité médicale. 

Pour les expats, il est important de souscrire une assurance santé qui répond aux exigences du pays, avec des plafonds élevés afin de ne pas se retrouver avec des factures faramineuses suite à des soins, même bénins. 

Le système de santé au Sénégal

Les pays d’Afrique sont quant à eux généralement mal positionnés dans le rapport du Legatum Prosperity Index.

En terme d’organisation, le système de santé repose essentiellement sur un système pyramidal. Au Sénégal notamment, il existe 3 niveaux de prise en charge médical : niveau district, niveau régional et niveau national. 

Au premier niveau, le niveau district, il y a 3 types de lieux qui accueillent les patients : 

Les « cases de santé »

Ici, ce sont les petits problèmes de santé qui sont soignés. C’est un personnel communautaire qui se charge des soins, c’est-à-dire une personne qui a été formée par un personnel d’état. Les cases de santé sont courantes dans les coins reculés de l’Afrique. 

Les « postes de santé »

Implantés dans les communes relativement peuplée, ils sont souvent tenus par un infirmier unique, parfois aidé d’une sage femme. Ils font surtout le suivi des grossesses et les accouchements. Si le poste de santé n’a pas la capacité d’accueillir et de soigner un patient, il faut alors se rendre au « centre de santé ». 

Les « centres de santé »

On y retrouve généralement un médecin, une maternité et un laboratoire (ce sont les 3 postes basiques pour ouvrir un centre de santé.). Plus occasionnellement, on peut également trouver un dentiste, un ophtalmologue ainsi qu’un bloc opératoire dans les plus grands centres de santé. 

Les hôpitaux se situent ensuite au niveau régional ou national. En général, les expatriés sont envoyés directement dans les hôpitaux, car ils ont une assurance. Mais en cas de voyage dans des zones plus reculées, il faudra se préparer à se rendre dans des établissements du niveau district. 

Un accès aux soins qui n'est pas universel

Ainsi, les systèmes de santé varient d’un pays à l’autre et l’accès à des soins de qualité n’est pas universel. Les expats sont généralement couverts par une assurance santé complémentaire, mais il est toujours intéressant de connaître le fonctionnement des autres pays. Retrouvez l’ensemble des articles sur le thème de la médecine et de la santé ICI

Besoin d 'une assurance santé, rapatriement et voyages, dédiée aux expatriés ? Contactez notre partenaire AVA

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire