Les expatriés choisissent le vote utile

Les expatriés choisissent le vote utile

Notre deuxième consultation sur l’élection présidentielle a remporté un grand succès. Vous avez été plus de 5000 à participer entre le 20 et le 26 février 2022. Comme en France, les expatriés ont choisi le vote utile !

Souverainistes ou mondialistes ?

Alors qu’on s’approche du premier tour (le 10 avril, le 09 pour ceux résidant sur les Amériques et les Caraïbes), la campagne est bouleversée par la politique internationale. Alors qu’on craignait la Covid, c’est la guerre en Ukraine qui parasite les débats. Cependant, les Français établis hors de France ont bien compris les enjeux.

En France, deux courants s’opposent. D’un côté, les souverainistes menés par Eric Zemmour et Marine Le Pen, de l’autre les mondialistes portés par Emmanuel Macron et Valérie Pécresse. On retrouve cette fracture chez les expatriés.

Assurer la présence de son candidat au second tour

Alors que lors de notre première consultation les votes s’éparpillaient sur l’ensemble du spectre politique, avec une prédominance d’Emmanuel Macron et d’Eric Zemmour, dans cette seconde édition les expatriés ont suivi les consignes venues de France : voter utile !

Ainsi, 90% des votes se concentrent sur quatre candidats. L’objectif : s’assurer que son camp sera représenté au second tour !

Zemmour décroche

Le sursaut citoyen qui semble naitre chez les Français de l’étranger (80% assurent voter le 10 avril) entraine une polarisation des votes. Si le discours de Marine Le Pen n’a jamais pris dans la communauté des expatriés, Eric Zemmour a réussi à créer un socle « souverainiste » parmi nos compatriotes, en particulier à l’Est et en Asie.

Cependant, malgré la plus forte mobilisation, le score du candidat essayiste se tasse pour rejoindre les estimations réalisées en France. Ainsi 15,60% des participants ont indiqué qu’ils voteront Eric Zemmour lors du premier tour de l’élection présidentielle. S’il perd près de 5 points par rapport à la précédente consultation (20%), ce score reste une surprise pour les expatriés, habituellement réfractaires aux discours de l’extrême-droite.

Macron capitalise

Emmanuel Macron et les expatriés, voilà une histoire d’amour qui résiste au temps. Il est ainsi le premier bénéficaire du sursaut démocratique. En effet, 47% des Français établis hors de France ayant participé ont indiqué qu’ils voteront pour le Président de la République actuel dès le premier tour.

Un score qui rappelle l’adhésion massive des expatriés au programme d’En Marche en 2017. Pour mémoire, ce sont les votes engagés de nos compatriotes hors de France qui ont permis à Emmanuel Macron d’être au second tour. Sans les expatriés, François Fillon aurait été opposé à Marine Le Pen.

Pécresse et Mélenchon séduisent

Deux autres candidats réussissent à séduire les Français établis hors de France.

Valérie Pécresse, dont le mouvement Les Républicains est bien implanté à l’étranger, suit Eric Zemmour, avec plus de 11% des intentions de vote. Clairement, elle est victime de la logique du vote utile qui détourne une partie de ses électeurs vers Emmanuel Macron ou Eric Zemmour. Pourtant, c’est la seule, à ce jour, à avoir présenté un programme complet spécifique aux expatriés.

L’autre candidat qui dépasse la barre des 5%, c’est Jean-Luc Mélenchon. Le tribun de gauche semble être le seul espoir des électeurs issus de cette mouvance. Taubira, Hidalgo, passent à la trappe, pour les expatriés la gauche c’est Mélenchon à moins que…

Jadot ne récolte pas les fruits des Consulaires

Sur la ligne des 5%, on retrouve Yannick Jadot.

Le candidat EELV. Une surprise que les militants écologistes ne comprennent pas ! Et pourtant comme en France, les électeurs semblent faire confiance au parti vert pour gérer les instances locales. En effet, EELV a obtenu de très bons résultats aux élections consulaires, multipliant les élus consulaires, à l’image de la France, où les candidats écologistes ont remporté de nombreuses municipalités.

Mais comme en France, le candidat n’arrive pas à convaincre, il obtient dans notre consultation un score similaire à celui indiqué par les instituts de sondage en France, soit 5,01%.

Les résultats de la consultation des expatriés

Auteur

Laisser un commentaire