Les entreprises françaises à l’étranger : plus de 1 250 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Les entreprises françaises à l’étranger : plus de 1 250 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Les grandes entreprises françaises à l’étranger ont acquis une nouvelle surface au cours de ces vingt dernières années. Elles sont présentes non seulement en Europe mais aussi en Amérique du Nord et en Asie. Elles emploient ainsi plus de 6,6 millions de salariés à l’étranger, représentant 55 % de leurs effectifs. 

En 2020, les firmes multinationales françaises contrôlaient 48 600 filiales à l’étranger dans plus de 190 pays. Ces filiales réalisent 1 257 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel consolidé, soit la moitié du chiffre d’affaires consolidé total des firmes multinationales françaises.

La moitié des filiales françaises à l’étranger dans neuf pays 

Le montant des investissements réalisés à l’étranger s’est élevé à 90,4 milliards d’euros. La moitié des filiales françaises à l’étranger sont implantées dans neuf pays. Les États-Unis (4 900 filiales), l’Allemagne (4 000 filiales) et le Royaume-Uni (3 600 filiales) concentrent un quart des filiales françaises à l’étranger. 

Pour le chiffre d’affaires, les États-Unis arrivent en tête avec 235 milliards d’euros. Ils devancent l’Allemagne (114 milliards d’euros) et le Royaume-Uni (99 milliards d’euros). Ces trois pays concentrent 36 % du chiffre d’affaires consolidé total réalisé à l’étranger par les firmes multinationales françaises. Avec la Chine (75 milliards), l’Espagne (69 milliards) et l’Italie (66 milliards), ces pays concentrent la moitié du chiffre d’affaires consolidé total (53 %). 

L’Union européenne (qui, en 2020, n’inclut plus le Royaume-Uni) représente 41 % des filiales de multinationales françaises (soit 19 800 filiales) et 37 % du chiffre d’affaires consolidé total (soit 460 milliards d’euros).

En matière d’effectifs, le trio États-Unis, Brésil et Inde 

En matière d’effectifs salariés à l’étranger, les trois premiers pays sont les États-Unis (682 000 salariés), le Brésil (474 000) et l’Inde (442 000). Ces trois pays représentent 24 % du total des emplois à l’étranger des multinationales françaises, et 36 % des emplois hors Union européenne. 

Au niveau de l’Union européenne, l’Allemagne (438 000 salariés), l’Espagne (389 000) et la Pologne (262 000) représentent 17 % du total des emplois à l’étranger des multinationales françaises, et 50 % des emplois localisés dans l’Union européenne. Cette dernière reste la première zone d’implantation des firmes multinationales françaises, avec 33 % des effectifs à l’étranger, soit 2,2 millions de salariés. 

Le coût salarial par tête y est significativement plus élevé que dans le reste du monde : 45 000 euros par an en moyenne dans l’Union européenne, contre 33 900 euros. Ainsi, l’Union européenne représente 40 % des frais de personnel à l’étranger des multinationales françaises.

Auteur

  • Philippe Crevel

    Philippe Crevel est un spécialiste des questions macroéconomiques. Fondateur de la société d’études et de stratégies économiques, Lorello Ecodata, il dirige, par ailleurs, le Cercle de l’Epargne qui est un centre d’études et d’information consacré à l’épargne et à la retraite en plus d'être notre spécialiste économie.

Laisser un commentaire