La nouvelle doyenne de l'humanité est française

La nouvelle doyenne de l'humanité est française

Sœur André, une religieuse française de 118 ans, la plus âgée de nos compatriotes, est désormais la nouvelle doyenne de l’Humanité, après la mort annoncée lundi de Kane Tanaka, une Japonaise de 119 ans. 

Qui était Kane Tanaka ?

Kane Tanaka était née le 2 janvier 1903 dans le département de Fukuoka (sud-ouest du Japon) : cette année-là, les frères Wright effectuaient le premier vol motorisé et Marie Curie devenait la première femme à remporter un prix Nobel.

Elle était relativement en bonne santé jusqu’à récemment et vivait dans une maison de retraite dans son département natal, où elle aimait les jeux de société, la résolution de problèmes de mathématiques, le soda et le chocolat.

Plus jeune, Mme Tanaka avait géré plusieurs commerces, dont une boutique de nouilles et un magasin de gâteaux de riz. Elle s’était mariée en 1922, donnant naissance à quatre enfants et adoptant un cinquième.

Elle avait prévu de participer en fauteuil roulant au relais de la flamme des Jeux olympiques de Tokyo en 2021, mais y avait renoncé à cause de la pandémie.

Lorsque le Livre Guinness des records lui avait décerné en 2019 le titre de la personne vivante la plus âgée au monde, on lui avait demandé quel était le moment le plus heureux dans sa vie. Sa réponse: « Maintenant ».

Sœur André, une religieuse française de 118 ans

Sœur André, née Lucile Randon le 11 février 1904 à Alès, dans le sud de la France, et qui vit maintenant à Toulon, en bord de Méditerranée, était sa cadette de 13 mois à peine.

Elle est heureuse, elle aime bien qu’on ait de l’attention pour elle et elle a tout de suite eu une pensée pour tout le personnel de l’Ehpad », établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, où elle vit, a indiqué à l’AFP son attaché de presse, David Tavella. « Mais ce n’est qu’une étape, sourit-il, car son objectif ultime c’est de battre Jeanne Calment (ndlr: la Française morte à 122 ans à Arles, dans le sud de la France, en 1997) ».

Même si aucun organisme officiel ne décerne le « titre » de doyen, sœur André devient bien la doyenne, et de loin, puisque la troisième, une Polonaise, a 115 ans », a indiqué à l’AFP Laurent Toussaint, qui participe à la base internationale IDL, en lien avec l’Institut français des études démographiques (Ined).

Auteur

  • L'AFP est, avec l'Associated Press et Reuters, une des trois agences de presse qui se partagent un quasi-monopole de l'information dans le monde. Elles ont en commun, à la différence de son prédécesseur Havas, de ne pas avoir d'actionnaire mais un conseil d'administration composé majoritairement d'éditeurs de presse.

Laisser un commentaire