Législatives partielles : Karim Ben Cheïkh, candidat à sa succession dans la IXème

Législatives partielles : Karim Ben Cheïkh, candidat à sa succession dans la IXème

Karim Ben Cheïkh, privé de son siège par décision du Conseil constitutionnel, suite à des bugs majeurs dans le vote en ligne, se présente naturellement à sa succession.

Nous l’avons rencontré entre deux meetings dans sa circonscription, la IXème couvrant les pays du Maghreb (Algérie, Libye, Maroc, Tunisie) et l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra Leone).

Ecoutez le podcast avec Karim Ben Cheïkh

Une élection annulée à cause du vote en ligne

Souvenez-vous, nous étions le 27 mai 2022 à midi, les bureaux de vote en ligne ouvraient, et pourtant de nombreux Français de l’étranger n’avaient toujours pas reçu leurs identifiants ou les avaient reçus en double (avec deux identifiants et deux mots de passe différents). La raison : des erreurs dans l’organisation mais aussi des incompatibilités avec les opérateurs de certains pays comme, dans ce cas, en Algérie.

Des problèmes qui ont, à un moment, remis en cause la poursuite du vote en ligne alors que ce dernier est un outil majeur pour les électeurs dispersés dans des circonscriptions de la taille de plusieurs pays. Et ils sont souvent très vastes dans cette région du monde. Mais finalement Docapost, le prestataire, a réussi à trouver une disposition qui devrait assurer la bonne tenue du vote cette fois.

C’est dans ce contexte que Karim Ben Cheïkh se présente de nouveau aux suffrages des Français de la IXème circonscription.

Dans le podcast ci-dessous, on fait le point avec lui sur la décision de l’élection par le Conseil constitutionnel, on se penche sur les problématiques de la circonscription avant de faire un point sur la campagne en cours. Bonne écoute à tous !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire