L'école française à la maison ? Comment ca marche ? Conseils aux parents - Video et liens

L’Éducation nationale met à disposition, pour les élèves inscrits dans les établissements français :  les ressources du Cned (Centre national d’enseignement à distance), dont la plateforme “Ma classe à la maison” comporte deux volets. Elle est déjà utilisée par environ 2000 élèves de lycées français en Asie (principalement en Chine) depuis plusieurs semaines. Et cela fonctionne.. mais le programme pédagogique peut en être impacté. 

Le premier  volet propose, de la grande section à la Terminale, des exercices qui portent sur les programmes. Chaque jour, pendant un total cumulé de quelques heures fractionnées en plusieurs séances, l’élève peut réviser les notions déjà apprises. Un questionnaire permet d’adapter les exercices au niveau de chacun.

Classe Virtuelle

Le deuxième volet est une “classe virtuelle”, où le professeur peut faire cours à ses élèves par visioconférence. Les connexions sont possibles par ordinateur, tablette ou téléphone. Environ trois ou quatre heures d’activités sont proposées chaque jour aux élèves dans des matières différentes.

Selon l’Éducation nationale, la plateforme “Ma classe à la maison” peut supporter désormais 15 millions de connexions simultanées.

L’autre outil à disposition est baptisé ENT (Espaces numériques de travail), des intranets propres à chaque établissement, un système généralisé dans le second degré, mais peu répandu dans le premier. Élèves et enseignants peuvent y échanger cours, exercices et messages.

Pour les élèves ne disposant pas d’ordinateur à domicile, leurs professeurs pourront par exemple leur imprimer des cours qu’ils viendront récupérer sur place au sein des établissements, explique-t-on au ministère, citant des expériences similaires menées ces derniers jours dans des écoles fermées en France et dans les pays touchés en amont.

“Ce qui est important, c’est qu’aucun enfant ne reste au bord du chemin”, a insisté jeudi soir Jean-Michel Blanquer sur les plateaux de télévision.

Résultat de recherche d'images pour "parents classe à la maison"

Conseils aux parents

Avant toute chose, prenez un moment pour organiser un conseil de famille exceptionnel. Un moment où chacun pourra exprimer ses craintes et ses doutes. Une discussion durant laquelle vous allez poser les bases de l'organisation des semaines à venir. .  Il est donc important de rappeler à l'enfant que lorsque papa ou maman travaille, on ne fait pas de bruit et on le sollicite le moins possible.

Après n’oubliez pas que personne n'attend de vous que vous remplaciez le professeur. Dès le départ, il faut fixer un cadre, instaurer des rituels et organiser un coin dédié au temps scolaire. Afficher un emploi du temps sur le frigo familial peut s'avérer très utile. La journée doit être séquencée, celle de l'enfant, mais aussi la vôtre, afin que chacun puisse trouver un équilibre. Le matin, on ne traîne pas en pyjama jusqu'à 11h. On prend le petit-déjeuner et on s'habille comme d'habitude. L'idée n'est pas d'instaurer une dictature, mais de maintenir un rythme. Notamment avec les ados qui sont certes plus autonomes, mais auront aussi une tendance à se laisser aller.

Il est évidemment illusoire d'imaginer que les enfants vont travailler de 8H30 à 16h. Il faut tenir compte de leurs capacités limitées de concentration. C'est pour cette raison qu'il faut fractionner le temps de travail sans rester plus de 30 minutes sur la même activité. Une formule intéressante peut consister à laisser ensuite l'enfant faire des activités autonomes, à l'image de celles qui sont de plus en plus utilisées à l'école. Outre les enseignements habituels (français, histoires, langues étrangères, maths etc.), prévoyez de consacrer du temps à des activités manuelles.

Retrouvez les parcours pédagogiques pour tous les niveaux, conçus pour un apprentissage à la maison, que le  dispositif « Ma classe à la maison » propose gratuitement   :

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire