Le Tour de France commence au Danemark, les expatriés à la fête

Le Tour de France commence au Danemark, les expatriés à la fête

La Grande Boucle démarrera vendredi par un contre-la-montre à Copenhague, tandis que deux autres étapes sont prévues avant le retour lundi prochain en France. Impatiente d’accueillir le départ vendredi du Tour de France, la capitale du Danemark y voit l’occasion de promouvoir sa profonde culture du vélo : ici les bicyclettes se sont imposées face aux voitures. Les expatriés sur place se réjouissent de voir ce bout de France venir à leur rencontre. C’est l’occasion pour nous de découvrir cette communauté.

Les Français au Danemark

La population française installée au Danemark est en majorité jeune : plus de la moitié des Français a moins de 30 ans et 68 % moins de 40 ans. Elle est installée en grande majorité dans la région de Copenhague. A noter que plus d’un tiers des Français sont binationaux. En tout, c’est 3500 Français installés sur place, ce qui en fait une des plus petites communautés d’expatriés au sein de l’Union européenne.

Économiquement, c’est près de 120 filiales d’entreprises françaises qui ont des bureaux, usines ou commerces au Danemark. Ces entreprises emploient actuellement 13 000 personnes. Les secteurs les plus représentés sont les nouvelles technologies de l’information (NTIC), les services aux entreprises et aux particuliers, l’industrie (électronique, verre, BTP, transports…), l’énergie et l’environnement, et les produits alimentaires. Géographiquement, ces filiales sont dans leur grande majorité (90 %) implantées à Copenhague et sa région, beaucoup plus rarement dans le Jutland.

La France et le Danemark

Les relations entre le Danemark et la France remontent au Moyen-Âge quand les moines français se rendaient au Danemark et des étudiants danois à Paris. Au XVIIe siècle, il y avait beaucoup d’étudiants danois dans les domaines de la médecine, du droit, de la philosophie et de la théologie en France, tandis qu’au Danemark se trouvaient des tuteurs français.

Opposé à la France pendant les guerres napoléoniennes, le petit État niché au nord de l’Allemagne fut neutre pendant la première guerre mondiale. En 1940, malgré la signature d’un pacte de non agression avec les nazis, le Danemark fut envahi par l’Allemagne. Cette occupation prend toutefois une tournure différente de celle des autres pays occupés lorsque le roi Christian X et son gouvernement donnent l’ordre à l’armée de ne pas opposer de résistance, et choisissent de rester dans le pays sous l’occupation qui se prolonge jusqu’au 5 mai 1945.

Depuis, les Danois ont décidé de mettre fin à cette politique de neutralité et dès sa fondation ont rejoint l’OTAN. Enfin, le Danemark a adhéré à la Communauté économique européenne et aux autres communautés européennes (CECA et Euratom), le 1er janvier 1973. Les dernières tensions avec notre pays remontent aux essais nucléaires de 1995 auxquels les Danois étaient opposés.

Pourquoi le Tour de France démarre-t-il à Copenhague ?

On le voit, les liens entre ce pays et la France sont éloignés et pourtant le Tour de France prendra son départ de la capitale Copenhague ce vendredi 1 juillet.

Tout d’abord, il faut savoir que les Danois sont fiers d’accueillir le Tour, qu’ils adorent suivre et regarder chaque été. Le Tour de France est une occasion unique de montrer le Danemark et de mettre en valeur leur culture cycliste unique. Et bien sûr aussi, de montrer ce beau pays et nos lieux emblématiques à des millions de spectateurs qui suivent partout dans le monde ce rendez-vous phare.

Danois sur vélos dans les rues de Copenhague ©WEELZ

Le Tour de France et le Danemark sont en effet un « match » parfait. L’un des plus grands pays cyclistes du monde accueille la plus grande course cycliste du monde ! Les autorités anticipent que des centaines de milliers de personnes applaudiront dans les rues au passage de la caravane.

Quel est le programme ?

Le Tour de France s’installera pendant 3 jours au Danemark. 3 journées donc 3 étapes dont voilà le programme :

Le 1er juillet, étape 1 : Copenhague-Copenhague dans un contre-la-montre individuel de 13 km. 

La course donnera l’occasion d’admirer la capitale danoise et ses nombreux monuments :  International House, les lacs et le pont de la reine Louisele quartier de NørrebroOster Allé, Parken, le Kastellet, la petite sirène, Amalienborg, Christianborg et l’hôtel de ville.

– Le 2 juillet, étape 2 : Roskilde – Nyborg, 199 km, étape promise aux sprinters qui pourrait réserver quelques surprises et un final spectaculaire avec la traversée du magnifique pont qui relie la Zélande à la Fionie, long de 13 kilomètres en ligne droite et où le vent pourrait bien s’inviter ! 

– Le 3 juillet, étape 3 : Vejle-Sønderborg, 182 km. Troisième étape et dernière étape sur le territoire danois dans les paysages champêtres du Jutland.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire