Le point sur la grève en France ce 9 décembre

La mobilisation contre la réforme des retraites continue. Le trafic sera encore très perturbé ce lundi avec des grèves à la SNCF, la RATP et dans les avions.

La mobilisation s’est d’ores et déjà inscrite dans la durée. Les trois premiers syndicats de cheminots (CGT, Unsa et SUD) ont appelé à amplifier la grève à partir de lundi, avant une nouvelle épreuve de force dans la rue mardi 10 décembre.

Dimanche soir, Emmanuel Macron et Édouard Philippe réuniront à l’Élysée les ministres concernés par le dossier. Lundi, en compagnie de la ministre des Solidarités Agnès Buzyn, le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye présentera aux partenaires sociaux les conclusions de sa longue concertation. Enfin, mercredi, Édouard Philippe détaillera son plan consistant à fusionner les 42 régimes de retraite existants.

Trafic très perturbé dans les TGV, TER et Transiliens

La direction SNCF a annoncé dimanche qu’il y aura seulement un TGV sur cinq à circuler en France. La SNCF prévoit d’assurer 30 % du trafic en Normandie. En Bretagne, alors qu’un TGV sur dix circulait la semaine dernière, ce sont deux sur dix qui sont prévus lundi 9 décembre avec notamment le rétablissement des liaisons entre Brest et Paris. Idem pour les TER.

Sur le réseau national des TER, il y aura trois liaisons sur dix, essentiellement assurées par bus, a précisé la direction dans un communiqué.

Le groupe prévoit un train Intercités sur cinq en moyenne, tandis que le trafic international sera très perturbé. La SNCF n’attend pas d’amélioration mardi, compte tenu de la journée de mobilisation contre la réforme des retraites, a précisé lors d’un point presse Agnès Ogier, porte-parole du groupe.

Lundi noir dans les gares de Paris

Lundi s’annonce carrément noir dans les gares et stations franciliennes. La SNCF recommande aux usagers d’éviter les Transilien lundi, l’affluence attendue dans les gares d’Ile-de-France s’annonçant très dangereuse pour la sécurité des voyageurs. La compagnie prévoit seulement un train sur cinq en circulation.

La RATP a dévoilé dimanche ses prévisions de trafic. Dix lignes de métro sur seize seront complètement à l’arrêt, et les RER A et B ne circuleront qu’en heure de pointe, et à une fréquence très réduite.

Le trafic est annoncé normal avec risque de saturation en heures de pointe sur les lignes automatiques 1 et 14, ainsi que sur Orlyval.

Les lignes de métro 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13 seront fermées.

Les voies bus et taxis ouvertes au covoiturage

Les véhicules pratiquant le covoiturage seront autorisés lundi à circuler sur les voies bus et taxis des grands axes qui arrivent sur Paris, alors que les transports publics devraient rester très perturbés, a annoncé dimanche la ministre des Transports, Élisabeth Borne.

La mesure s’appliquera à partir de trois personnes dans la voiture, débutera à cinq heures du matin et pourra être reconduite les prochains jours, a précisé le ministère. Les voies accessibles seront signalées aux automobilistes via les panneaux d’information lumineux.

Les axes concernés sont l’A1, l’A6A, l’A10 et l’A12, a détaillé le secrétaire d’État aux transports Jean-Baptiste Djebbari sur Twitter.

De possibles perturbations aériennes, mais rien de précis

Concernant le trafic aérien, aucune information n’a encore été communiquée concernant la journée du lundi 9 décembre par la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC).

Mais l’USAC-CGT, syndicat majoritaire au sein de la DGAC et deuxième syndicat chez les contrôleurs aériens, appelle à amplifier le mouvement qui a eu lieu jeudi dès le mardi 10 décembre à l’occasion d’une nouvelle journée de grèves et de mobilisations nationales qui en appellera d’autres rapidement. Ce syndicat appelle donc ses membres à se mettre en grève dès le lundi soir.

Laisser un commentaire