Le gouvernement britannique promet de bloquer la super ligue européenne de football

Le gouvernement britannique promet de bloquer la super ligue européenne de football

Six clubs de football anglais font partie des 12 grandes équipes européennes qui ont signé dimanche pour participer à une Super League européenne qui n’a pas manqué de faire réagir.

UEFA a sorti l’artillerie lourde

La Premier League et le Premier ministre britannique Boris Johnson n’ont pas tardé à critiquer Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham, qui font partie du groupe, aux côtés des meilleures équipes d’Italie et d’Espagne.

Les détails sur la façon dont la ligue serait gérée n’ont pas encore été confirmés, mais des rumeurs suggèrent qu’une compétition de 4,6 milliards de livres sterling remplacerait la Ligue des champions.

L’instance dirigeante du football européen, l’UEFA, a prévenu dans une déclaration que les joueurs participant à la Super League seraient interdits de toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial et pourraient être empêchés de représenter leur équipe nationale.

Le gouvernement est « préoccupé par ce plan », a déclaré le secrétaire à la culture Oliver Dowden dans un communiqué, exprimant ses craintes que le plan puisse « détruire » le modèle de financement qui voit l’argent de la lucrative Premier League ruisseler vers les clubs des ligues inférieures et les programmes communautaires.

Le gouvernement mobilisé

Les ministres ont promis de faire « tout ce qu’il faut » pour bloquer le projet de « super ligue » européenne de football de douze clubs, qui comprendrait six équipes anglaises.

« Nous mettrons tout sur la table pour empêcher que cela ne se produise », a déclaré lundi le ministre de la culture, Oliver Dowden, aux députés. « Nous examinons toutes les options, de la réforme de la gouvernance au droit de la concurrence, en passant par les mécanismes qui permettent au football d’avoir lieu », a-t-il ajouté.

Entre-temps, un sondage réalisé par YouGov a révélé que 68% des fans de football sont fortement opposés à la création de la super ligue, tandis que seulement 14% la soutiennent.

Le gouvernement a également avancé des plans pour une révision de la gouvernance et des finances du football, dirigée par les supporters, qui examinera également comment réparer les dommages économiques causés aux clubs par la pandémie de COVID-19.

Laisser un commentaire