Le départ d'Ukraine s'organise (enfin) !

Le départ d'Ukraine s'organise (enfin) !

Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires étrangères et Anne Genetet, députée des Français d’Europe orientale, d’Asie et d’Océanie, courent les plateaux depuis ce jeudi 03 mars au matin pour désamorcer les critiques sur la gestion des Français bloqués en Ukraine. Face à la gronde chez les expatriés, leurs médias, mais aussi ceux nationaux, l’ambassade organise, enfin, le départ d’Ukraine !

« Le convoi est parti sans les Français. Ce n’est pas normal ! Qu’est ce qu’a fait l’ambassade ? Elle a pris ses cliques, ses claques et les Français au milieu de ça, ils sont restés sans réponse, sans rien« 

Grégory, Français d’Ukraine, déplorant que l’ambassade n’ait pas répondu aux appels des familles

Riposte médiatique

Dans les 4 vérités, émission politique de la matinale du service publique sur France 2, le ministre des Affaires étrangères est revenu sur la situation des expatriés en Ukraine. Alors que 500 Français sont encore bloqués dans les zones de combats, Jean-Yves Le Drian est revenu sur le dispositif que les services diplomatiques tentent de monter.

« Nous les suivons individuellement, chaque voiture. Il sont tous en relation directe avec le centre de crise et notre ambassade »

Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires étrangères dans les 4 vérités sur France 2 ce jeudi 03 mars

Car si les Français, qui étaient au registre consulaire, sont suivis, ils se retrouvent le plus souvent bloqués par les combats ou l’absence de carburant. Enfin, il a été décidé de répondre aux attentes de nos compatriotes sur place, soit l’organisation d’un convoi.

« Ils auraient pu demander aux Français de s’organiser en convoi avec ceux qui voulait partir, et tout se serait bien passé. Je trouve que c’est un scandale monstrueux. En temps de guerre, on ne laisse pas tomber ses compatriotes. C’est vraiment d’une lâcheté… « 

Michel, Français d’Ukraine depuis 8 ans

Anne Genetet, la députée des Français habitant en Ukraine, Biélorussie et Russie, est elle aussi revenue sur la situation de ses administrés.

« Tout est fait pour les aider avec effectivement, des loupés et des ratés. Tout n’est pas parfait, mais vraiment, l’énergie déployée pour aller au soutien de chacun est maximale.« 

Anne Genetet, sur France Info ce jeudi 03 mars

Mais pour désamorcer cette crise de confiance entre le gouvernement d’Emmanuel Macron et les Français établis hors de France, plus que des mots, ce sont des actes que les expatriés attendent.

Convoi de bus à destination de la Pologne

De nombreux convois de véhicules se sont montés depuis lundi entre ressortissants français communiquant sur le réseau Viber, l’idée étant de voyager à plusieurs voitures pour affronter le danger ensemble – des rumeurs de voitures attaquées sur la route et dépouillées inquiètent, et nul ne sait dans quelles conditions se déroule le passage des frontières.

Française dans un bus d’évacuation au départ de Kiev interrogée sur BFMTV ©BFMTV

Mais ça y est, une semaine après le début de la guerre en Ukraine, des bus, affrétés par l’ambassade, sont partis de Kiev ce jeudi matin pour évacuer des Français. Un convoi sécurisé qui s’arrêtera aussi à Lviv.

Les membres de la cellule de crise du ministère de l’Intérieur ont, ainsi, appelé mercredi 02 mars 2022 au soir les ressortissants français, un à un, pour les informer du lieu et des horaires de départ. Evidemment, ils n’ont pu contacter que ceux qui avaient bien procédé à leur enregistrement au Registre consulaire. On ne le répètera jamais assez, c’est une démarche indispensable quelque soit le pays où on réside.

départ d'Ukraine
Couple de Français au départ d’Ukraine dans un des bus du convoi ©BFM

C’est la première évacuation organisée par les autorités françaises et sûrement la dernière. Pour ceux encore sur place, qui n’ont pas été alertés ou qui n’ont pas pu rejoindre le convoi, nous les invitons à contacter au plus vite la cellule de crise à ce numéro local : +380 32 297 08 31.

Regardez l’allocution d’Emmanuel Macron sur la situation en Ukraine

Auteur

  • Paul Herikso est franco-norvégien né à Paris d'une maman française et d'un papa norvégien. Après des études de tourisme, il retrouva sa famille paternelle en Norvège où il participa au développement des croisières. Il est aussi correspondant pour lesfrancais.press

Laisser un commentaire