Le Brexit a provoqué l’émigration de riches banquiers vers le continent en 2019

Le Brexit a provoqué l’émigration de riches banquiers vers le continent en 2019

Le nombre de banquiers dans l’Union européenne ayant gagné plus d’un million d’euros est resté stable en 2019, mais le Royaume-Uni a vu certains de ses plus fortunés rejoindre le continent à cause du Brexit, a révélé mercredi (18 août) l’Autorité bancaire européenne (ABE). Un article de notre partenaire Euractiv.

Plus d’1 million d’euros de revenus

Au total, 4 963 banquiers de l’UE ont reçu une rémunération supérieure à un million d’euros en 2019. En 2018, ils étaient 4 938.

Le Royaume-Uni continue de concentrer la grande majorité d’entre eux puisqu’environ 70 % de ces hauts revenus vivaient outre-Manche en 2019, soit avant le départ effectif du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Néanmoins, comparé à 2018, le pays a vu le nombre de ses riches banquiers décroître de 95 personnes, soit une baisse de 2,63 %.

Cette évolution peut s’expliquer par « la relocalisation d’employés (…) dans le cadre des préparatifs au Brexit », relève l’Autorité bancaire, en précisant que la baisse de la livre sterling n’a pas eu d’influence significative.

+15% en France

À l’inverse, le nombre de banquiers ayant gagné plus d’un million d’euros en 2019, soit avant l’éclatement de la pandémie de Covid-19, a augmenté de 17 % en Italie (avec 241 personnes), de 15 % en France (270 personnes) et de 9 % en Allemagne (492 personnes).

Outre le Brexit, ces progressions s’expliquent également par de « bons résultats financiers » et par des restructurations qui ont conduit à des indemnités de licenciement élevées, précise le rapport de l’Autorité bancaire européenne.

Plus des deux tiers de ces hauts revenus ont gagné entre un et deux millions d’euros sur l’année. Un Britannique a cependant gagné entre 64 et 65 millions d’euros, soit le plus haut niveau depuis le début de cette statistique en 2014.

Laisser un commentaire