Lancement de la campagne de recrutement de l'AEFE

Lancement de la campagne de recrutement de l'AEFE

Le recrutement pour 2022 des personnels « résidents » sous contrat AEFE est lancé !  A celles et ceux qui envisagent une carrière en tant qu’enseignant, conseiller principal d’éducation ou personnel administratif du Réseau de l’enseignement français à l’étranger, les recrutements pour la rentrée 2022 sont ouverts.
Les dates limites de candidature se situant entre mi-janvier et fin février, je conseille à tous les potentiels candidats d’entamer dès maintenant la démarche.

L’ensemble des établissements compte plus de 5 300 postes de résidents et environ 900 sont pourvus par la campagne de recrutement annuelle qui commence en décembre/janvier. La majorité des résidents sont des personnels enseignants du premier et du second degrés, dans toutes les disciplines.

Le statut de personnel résident de l’AEFE

Les postes de résidents sont essentiellement des postes d’enseignants du premier et du second degrés. Dans quelques rares cas, il peut s’agir de postes administratifs ou de vie scolaire.

Dans sa politique de recrutement des résidents, l’Agence privilégie, outre les critères confirmant la qualité de la candidature selon les normes du système éducatif français, l’expérience et la capacité de rayonnement, d’ouverture et de dialogue en milieu étranger que nécessite une telle mission.

Les agents résidents sont titulaires de la fonction publique française, d’État, territoriale ou hospitalière (très majoritairement de l’Éducation nationale). Mais attention, il y a une petite subtilité comme le rappel l’AEFE sur son site : « Sont considérés comme personnels résidents les fonctionnaires présents depuis trois mois au moins dans le pays concerné. Aussi une mise en disponibilité ainsi qu’un contrat de droit local de trois mois, signé avec l’établissement scolaire, sont-ils souvent mis en œuvre avant la signature effective du contrat de résident avec l’AEFE (recrutement dit « différé » pour les agents qui étaient en fonction en dehors du pays de recrutement et pour qui est donc nécessaire une période de « résidentialisation ») ».

©Ambassade de France aux Philippines

Postuler à l’AEFE

Les candidats doivent impérativement être titulaire de la fonction publique au moment de la candidature. Celles et ceux qui exercent déjà dans le réseau des établissements français à l’étranger peuvent se porter candidat à un nouveau poste uniquement s’ils/elles sont au terme de leur détachement.

Concrètement, seuls les enseignants titulaires de la fonction publique d’État (au sens de la loi du 13 juillet 1983) peuvent être détachés dans les établissements de l’AEFE.
Un titulaire des concours de l’enseignement privé sous contrat (CRPE privé, CAFEP ou CAER) n’est pas un fonctionnaire mais un agent contractuel de droit public exerçant dans un établissement privé. Il ne peut donc postuler qu’à un poste de recruté sous contrat local dans un établissement du réseau scolaire à l’étranger.
Ces postes sous contrat de droit local sont publiés directement sur les sites Internet des établissements scolaires.

Le contrat de droit local

Enseignants, animateurs, surveillants, techniciens de laboratoire, emplois administratifs, postes de personnels ouvriers, de maintenance, de services, de santé… les métiers recrutés par la voie du contrat local sont nombreux. Dans les établissements partenaires, où l’AEFE n’affecte pas de personnels, c’est-à-dire dans les établissements homologués par l’Éducation nationale qui ne sont ni gérés directement par l’AEFE (« EGD »), ni « conventionnés » avec l’AEFE, tous les postes, y compris ceux d’encadrement, sont sous contrat de droit local.

Le contrat de droit local est donc le seul contrat possible pour un enseignant ou une enseignante « du privé » en France ou titulaire dans un autre pays qui souhaite exercer dans un établissement d’enseignement français à l’étranger puisque les deux types de contrats AEFE (contrat de résident et contrat d’expatrié) ne peuvent concerner que des fonctionnaires et sont toujours adossés à des détachements d’une administration publique auprès de l’AEFE.

Le profil des enseignants et enseignantes du privé sous contrat peut intéresser des établissements scolaires du réseau à l’étranger puisque ces personnels sont de langue française, connaissent les programmes scolaires français et bénéficient à la fois d’une formation initiale solide et d’une expérience professionnelle. L’expérience de l’expatriation, avec l’enrichissement multiculturel qu’elle apporte, peut, au retour en France, être appréciée par les établissements privés.

Pour pouvoir exercer sous contrat de droit local à l’étranger, l’enseignant du privé contractuel ou agréé dans un autre pays doit obtenir une disponibilité pour convenances personnelles.

Si vous desirez postuler dans un établissement de l’AEFE sans être fonctionnaire français, il faut vous adresser directement à l’établissement scolaire et non pas à l’AEFE. Pour trouver facilement le ou les établissements qui vous intéressent, vous pouvez rechercher un établissement en suivant ce lien : http://www.aefe.fr/reseau-scolaire-mondial/rechercher-un-etablissement.

Auteur

  • Samir Kahred a suivi ses parents dont le père était ingénieur dans une succursale du groupe Bouygues. Après une scolarité au Lycée français et des études au Caire, il devient journaliste pour des médias locaux et correspond pour lesfrancais.press

Laisser un commentaire