La nouvelle carte nationale d'identité

La nouvelle Carte nationale d’identité (CNI) est distribuée depuis le lundi 2 août en France et dans les postes diplomatiques. Plus petite, elle contient aussi plus d’informations que la précédente. Son déploiement avait commencé au mois de mars dans les départements de l’Oise et de La Réunion avant de s’étendre progressivement dans de nombreuses régions de la métropole, ainsi qu’en Outre-Mer.

Mais qu’est-ce qui change concrètement, du document au format peu commun qu’il était parfois si difficile de glisser dans un portefeuille ? La taille justement… Mais pas uniquement. La carte sera également dotée d’une puce électronique et d’un QR code en mesure de fournir des éléments plus complets de votre identité, notamment des données biométriques.

Format carte de crédit

Celles et ceux qui ont passé leur permis de conduire après septembre 2013 ne devraient pas être trop chamboulés. La carte d’identité est réduite, et prend désormais la forme des permis de conduire lancés il y a presque huit ans : celle de n’importe quelle carte bancaire. A priori, la glisser dans son portefeuille ne devrait plus poser de problème. Attention néanmoins à ne pas la confondre avec les cartes de crédit ou de fidélité…

Le format de la carte d’identité n’avait plus changé depuis 1995, lorsque le document plastifié que nombre d’entre nous ont encore sans doute en leur possession, aux dimensions 105 × 74 mm, et aux teintes bleues et vertes, avait été généralisé. Avant 1995, il s’agissait d’un papier cartonné encore plus encombrant : 149 mm × 119 mm.

Biométrie

Autre nouveauté de la carte d’identité, la présence au dos d’une puce électronique. La puce contiendra toutes les informations déjà présentes sur la carte – à savoir prénoms / noms / sexe / nationalité / date et lieu de naissance / taille / adresse / dates de délivrance et d’expiration du document / numéro du document – mais également les données biométriques du titulaire. En effet, la photo et les empreintes digitales seront intégrées.

Le QR code, également nouvel arrivé sur le document, permettra à ceux qui y auront accès de trouver, en plus des informations de la carte, une signature, le CEV (cachet électronique visible). Un gage d’authenticité du document qui doit faciliter les relations avec les autorirés des autres pays.

Internationalisation

La nouvelle carte d’identité est aussi marquée par l’arrivée de la langue anglaise. Rassurez-vous, les renseignements seront bien écrits en français, mais juste à côté, les termes seront également traduits en anglais. Par exemple : NOM / Surname. Une mesure prise pour faciliter les contrôles d’identité lors de voyages à l’étranger, la carte permettant notamment de se déplacer au sein de l’Union européenne.

Un affichage « bilingue » qui n’est cependant pas du goût de tout le monde. Lors de l’annonce du changement de modèle de carte d’identité, en mars dernier, le sujet avait fait débat sur internet et parmi les élus politiques.

Faire renouveler sa carte ?

Comme les cartes précédentes, la nouvelle carte d’identité n’est pas obligatoire. Elle reste cependant demandée la plupart du temps pour effectuer diverses démarches administratives. Si votre carte actuelle n’est pas expirée, alors elle reste valide. Nul besoin de demander la nouvelle carte.

Si vous avez besoin de la renouveler, c’est gratuit ! Excepté si vous avez égaré ou que vous vous êtes fait voler votre carte précédente… Il vous en coûtera 25 €. Les nouvelles cartes seront valables dix ans, contre quinze pour les cartes actuelles.

Comme pour les anciennes cartes d’identité, il faudra vous rendre au consulat dont vous dépendez pour faire la demande. Dans certains cas, si vous êtes inscrit au registre national, que vous avez déjà fourni vos données biométriques et que l’établissement de votre dernière carte n’est pas trop ancien, vous pourrez solliciter le service à distance. Solution miracle, les consulats n’ayant pas encore pu partout assimiler le retard pris lors des pics de la pandémie.

Pour tout savoir sur la carte nationale d’identité, vous pouvez retrouver l’article du gouvernement français ici.

Laisser un commentaire