La France se reconfine

La France se reconfine

Emmanuel Macron a pris la parole ce mercredi 28 octobre 2020 pour une allocution solennelle. Un discours au cours duquel il a annoncé des "mesures difficiles" pour lutter contre la violente résurgence du Covid en France.

"Dans ce contexte ma responsabilité est de protéger tous les Français, en protégeant à la fois les plus âgées et les "plus jeunes".

Emmanuel Macron

Le Président de la République a rappelé que le virus circule à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n'avaient pas anticipées. Le nombre de contaminations a doublé en moins de deux semaines. A la différence de la première vague, l'ensemble des régions se trouvent aujourd'hui au seuil d'alerte.

Confinement à partir de ce vendredi 30 octobre

La montée brutale de la deuxième vague de Covid-19 a donc conduit le président de la République à annoncer, mercredi soir, un durcissement des mesures sanitaires.

Dès ce vendredi, c'est donc le retour du confinement en France.

Les seules sorties autorisées seront pour "se rendre au travail, à un rendez-vous médical, porter assistance, faire ses courses ou prendre l'air".

L'attestation dérogatoire sera donc remise en place.

Les réunions privées sont exclues, tout comme les rassemblements publics qui sont interdits.

Les déplacements d'une région à l'autre, à l'exception des retours de vacances de la Toussaint seront interdits. Il y aura, donc, une tolérance durant ce week-end de retour.

Les bars, restaurants et commerces non-essentiels seront fermés.

Le télétravail sera à nouveau généralisé.

La prise en charge, par l'Etat, jusqu'à 10.000 euros par mois des pertes des entreprises fermées administrativemement.

À l'inverse du premier confinement, les services publics, les usines, les exploitations agricoles et le BTP poursuivront leurs activités "dans le respect strict des protocoles sanitaires."

Les écoles, collèges et Lycées resteront ouverts

Les expatriés pourront rentrer en France

En conformité, avec les engagements pris entre les Etats européens à Bruxelles, les frontières internes de l'Union européenne resteront ouvertes.

Pour les Français, hors de la zone Schengen, l'accès au territoire nationale sera possible. Des tests PCR seront mis en place à l'arrivée aux aéroports afin de procéder à des mises en quarantaine si nécessaires. Les modalités seront détaillées demain par le Premier Ministre, Jean Castex.

Regardez l'allocution du Président

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire