Joachim Son-Forget, député des Français de Suisse, face à Morandini - Des explications insolites en vidéo

Il s’explique, mais il ne s’excuse pas.

Alors qu’une vidéo à caractère sexuel attribuée à Benjamin Griveaux circule dès jeudi 13 février sur les réseaux sociaux, conduisant à son retrait de la course aux municipales ce vendredi, elle a reçu un grand coup de projecteur le soir même, notamment par un retweet du député ex-LREM Joachim Son-Forget, qui compte près de 60 000 abonnés sur Twitter.

Face à Jean-Marc Morandini, le député n’affiche aucun regret et ne prononce pas d’excuse. Face caméra, il s’est retranché derrière une prétendue volonté de dénoncer des manœuvres, saupoudrée de complotisme. « Je ne regrette pas le retweet, mais les manœuvres en cours », s’est-il justifié, en se plaignant que « la macronie se couche pour la deuxième fois devant l’extrême gauche, après l’affaire Benalla »(que le député a tenté en vain de faire entrer à l’Assemblée comme assistant parlementaire).

Laisser un commentaire