Interview exclusive de Gérarld Darmanin - Ministre du Budget - Le plan de soutien - la fiscalité.

Interview exclusive de Gérarld Darmanin - Ministre du Budget - Le plan de soutien - la fiscalité.

Gérald Darmanin a répondu lesfrancais.press en pleine crise du coronavirus. Alors que la semaine dernière fut marquée par une cacophonie sur le plan de soutien aux Français de l'Etranger et à quelques semaines de la fin du moratoire sur la réforme fiscale, le ministre du Budget a voulu clarifier et rassurer ses concitoyens expatriés.

Un plan avec des aides directes pour les familles et des prêts pour tous les établissements scolaires - Une réforme fiscale non annulée, à la différence de celles sur la retraite, l'hôpital, mais sûrement amendée. 

 

Quand Darmanin étrillait Macron
Gérald Darmanin - Ministre du Budget de la République Française

Lesfrancais.press : Le Gouvernement a mis en place un plan d’urgence sur le territoire national. Qu’allez-vous faire pour les Français établis à l’étranger ?

Gérald Darmanin : Avec le ministre des Affaires étrangères et européennes (MEAE), nous engageons un plan d’ensemble de 240 millions d’euros pour apporter un soutien sanitaire et social à nos compatriotes établis hors de France et pour préserver leur accès à l’enseignement français à l’étranger. Nous y avons travaillé en lien étroit avec les parlementaires des Français de l’étranger, notamment ceux de la majorité, qui nous relaient les difficultés que rencontrent nos compatriotes dans le cadre de la crise du covid-19.

Le plan est d’abord sanitaire, avec, outre les mesures de rapatriement, la mise en place d’un dispositif médical spécifique pour suivre et conseiller les Français les plus vulnérables dans leur pays de résidence, qui repose sur des mécanismes de télésuivi et de téléconsultation, la disponibilité de médicaments ou d’oxygène, voire l’évacuation sanitaire pour les cas les plus critiques. Ce volet représente 40 millions d’euros.

Il est aussi social. Nous allons augmenter de 50 millions d’euros les crédits dédiés aux aides sociales à disposition des ambassades et des consulats pour venir aider ceux de nos compatriotes qui sont les plus démunis face aux conséquences économiques et sociales de la crise.

Il comportera également un volet éducatif, afin que la crise ne prive pas nos compatriotes de leur accès à l’enseignement français.

 

Lesfrancais.press : Vous évoquez un soutien au réseau d’enseignement français à l’étranger. En quoi consistera-t-il ?

Gérald Darmanin : Nous allons augmenter de 50 millions d’euros les enveloppes des bourses scolaires, pour que les baisses de revenus de nos compatriotes à l’étranger ne conduisent pas à priver les élèves de leur accès à l’enseignement français. Cela permettra d’augmenter le nombre d’élèves boursiers et d’accroître la prise en charge des boursiers actuels lorsque cela est nécessaire.

Nous ouvrirons également à l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) la possibilité de mobiliser une avance du Trésor, pour pouvoir soutenir les établissements du réseau en cas de difficulté de trésorerie. Les besoins du réseau sont à ce stade estimés à 100 M€ ; nous les réévaluerons dans les semaines et les mois à venir.

 

Nous attendons les conclusions du groupe de travail qui a été mis en place avec les parlementaires et les représentants institutionnels et associatifs des Français de l’étranger, qui doit achever ses travaux d’ici fin juin

Lesfrancais.press : Que va-t-il advenir de la réforme sur la fiscalité des Français de l’étranger ?

Gérald Darmanin : A la demande des parlementaires représentant les Français de l’étranger, nous avons mis en place un moratoirepour mieux examiner les effets de la réforme.

Nous attendons les conclusions du groupe de travail qui a été mis en place avec les parlementaires et les représentants institutionnels et associatifs des Français de l’étranger, qui doit achever ses travaux d’ici fin juin. Dans ce contexte particulier, nous veillerons à ce qu’une concertation approfondie soit menée avant toute évolution.

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire