France : le plan de déconfinement acté sauf pour les frontières !

France : le plan de déconfinement acté sauf pour les frontières !

D’après le Premier ministre, la situation sanitaire s’améliore en France, et le pic de la 3ème vague “est derrière nous”. Comme annoncé par le Président de la République, le mois de mai sera celui du déconfinement.

“La situation sanitaire s’améliore dans notre pays. (…) Le pic de la 3e vague semble derrière nous. Le nombre de malades a baissé de 27% en une semaine dans 80 départements, et cette baisse est plus marquée dans les départements où l’épidémie était repartie à la hausse plus vite et où des mesures avaient été prises”

Jean Castex – Premier ministre lors de la conférence de presse du 22 avril 2021

Progressif et par étapes

La reprise des enseignements scolaires en classe de maternelle et de primaire dès ce lundi 26 avril a été confirmée par Jean Castex, ce jeudi. Tandis que les collèges et les lycées reprendront les cours en présentiel dès le lundi 3 mai, a annoncé le Premier ministre ce jeudi.

Ce rythme est aussi, celui des établissements hors de France si les autorités locales l’autorisent.

Pour les commerces fermés ainsi que les cafés, bars et restaurants, le Premier ministre Jean Castex ne donne pas encore de calendrier précis pour ces professionnels. Dans son discours, le Premier ministre a pesé ses mots et est resté prudent.

“A partir du 3 mai également, nous pourrons lever les contraintes de déplacement en journée et envisager, sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire, un nouveau train de réouverture autour de la mi-mai”.

Jean Castex – Premier ministre lors de la conférence de presse du 22 avril 2021

Un train qui “pourrait commencer” par “les commerces, certaines activités culturelles et sportives et les terrasses”. Une liste qui n’est pas “définitivement fixée”, et pourra être territorialisée. En clair, les terrasses pourraient rouvrir dans certains départements et pas dans d’autres.

Seule certitude, si vous êtes en France après le 3 mai, les contraintes de déplacement en journée ne seront plus appliquées, le couvre-feu serait dans un premier temps maintenu.

Les frontières sous surveillance

À partir de samedi, un système de contrôle renforcé sera mis en place pour les personnes arrivant du Brésil, d’Argentine, du Chili, d’Afrique du Sud et d’Inde comme nous l’indiquions dans nos colonnes dès le début de cette semaine. La quarantaine sera surveillée par les forces de l’ordre et par arrêt préfectorale. Il sera indispensable de fournir une adresse en France et qu’elle soit démontrée, vous ne pourriez en sortir que 2 heures par jour. Si le lieu n’est pas jugé conforme, vous pourriez être contraint de vous isoler dans un lieu choisi par l’Etat.
Des mesures qui seront surement très rapidement attaquées au Conseil d’Etat au moins pour les nationaux expatriés.

Par contre, les Français, leurs conjoints et enfants mineurs, sont toujours autorisés à rejoindre le territoire national, sans motif. Cependant, il est toujours indispensable (sauf impossibilité démontrée) de faire un test PCR, même pour les résidents au sein de l’Union européenne. La nouveauté c’est que le test doit avoir moins de 36 heures et non plus 72h. L’exception est maintenue pour les frontaliers (bande de 30 km) pour un séjour de moins de 24h.

La vaccination avance en France mais pas pour les expats !

Un quart des Français aura reçu une 1e dose de vaccin d’ici la fin de la semaine.

“D’ici la fin de la semaine, 14 millions de personnes auront reçu une première dose de vaccin contre le Covid, ce qui représente un quart de la population”

Jean Castex – Premier ministre lors de la conférence de presse du 22 avril 2021

Mais aucune mesure n’a été annoncée pour les Français résidents dans des pays ne proposant pas de vaccins aux non-nationaux ou pas de vaccin du tout. La seule solution pour eux c’est toujours de rejoindre la France après s’être assuré d’être autorisé à recevoir ses doses de vaccin.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire