Français en Italie : que faire face au coronavirus ? Le point sur les fermetures des transports et des administrations

3 morts, 130 cas, le carnaval de Venise stoppé, la fashion Week de Milan perturbée, 11 villes quasi complètement coupées du monde, l’Italie est, de loin, le pays le plus frappé en Europe par le coronavirus

Les autorités italiennes avaient annoncé la suspension de toutes les liaisons aériennes directes avec la Chine depuis le  1er février et un contrôle de température aux aéroports de tous les voyageurs en provenance de l’étranger.

Avec l'explosion des cas depuis le 22 février, elles ont également pris des mesures de restriction dans les 11 communes suivantes : Codogno ; Casapusterlengo ; Castiglione d’Adda ; Maleo ; Fombio ; Bertonico ; Castelgerundo ; Somaglia ; San Fiorano ; Terranova dei Passerini ; Vo Euganeo.

Pour ces communes, les autorités publiques italiennes ont décidé :

  • La suspension de toutes les manifestations publiques ;
  • La fermeture des activités commerciales (hormis celles de première nécessité) ;
  • La suspension des activités dans les entreprises des zones concernées ;
  • La suspension des activités sportives.

Ces villes ne sont par ailleurs plus accessibles par les moyens de transport public.

En outre,

  • les écoles et installations sportives, publiques et privées, de la province de Plaisance (en Emilie-Romagne) resteront fermées jusqu’au 25 février ;
  • les universités de Lombardie seront fermées jusqu’au 2 mars, celle de Venise et celle de Ferrare jusqu’au 29 février.
  • à Milan, les services ouverts au public seront fermés à partir de lundi 24 février jusqu’à nouvel ordre.

Il est recommandé de suivre les consignes des autorités locales (notamment sur le site du ministère de la santé, en italien), de s’informer au numéro vert d’information 1500 et de consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’OMS et de l’ambassade de France en Italie.

A ce jour, ni l'ambassade ni le consulat n'ont donné de consignes spécifiques aux Français d'Italie en dehors de celles générales transmises aux voyageurs. Aucun rapatriement n'est envisagé.

Certains conseillers consulaires informent sur leur page en temps réel de l'évolution de l'épidémie et des consignes comme Alexandre Bezardin qui est aussi le suppléant du député de la circonscription Meyer Habib (UDI).

En tout état, il ne faut pas oublier les règles de base, éviter les endroits de promiscuité, se laver les mains régulièrement, s'équiper de masques prévus à cet effet dans les zones de contamination ou à proximité.

Fermeture des services publics à Milan jusqu’à nouvel ordre

Dans la capitale Lombarde, dans la région la plus touchée de la péninsule par le coronavirus, cette fermeture des services publics risque de fort perturber la vie des habitants.

Le lycée français de Milan sera-t-il affecté?

L’ambassade et les services consulaires ne  communiquent pas par hasard : 45 000 Français résident en Italie. Nombreux d’entre eux résident dans le nord de la péninsule, région la plus riche du pays. Milan compte notamment un lycée français qui n’a pas, pour le moment, annoncé de mesures spécifiques.

La situation inquiétante de l’autre côté des Alpes pourrait-elle avoir des conséquences en France ? Oui si elle perdure et qu’elle s’étend. La France est le 2ème client et le 2ème fournisseur de l’Italie. La France est aussi le 1er investisseur étranger du pays avec 22% des investissements totaux.

Les médias italiens, eux, ne parlent presque que de cela. Au risque de provoquer la psychose ?

Les prochains jours permettrons de voir si les mesures spectaculaires qui ont été mises en place portent leurs fruits.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire