Coronavirus : le point sur l’épidémie dans le monde

Deuxième décès en Italie, des foyers de la maladie qui se multiplient – premiers cas confirmés au Liban et en Israël, dix nouveaux cas en Iran, 109 décès supplémentaires vendredi en Chine… L’épidémie de coronavirus poursuit sa progression à travers le monde. Elle touche désormais 26 pays et territoires en dehors de la Chine continentale et a fait une dizaine de morts.

Pour la première fois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé que la période propice pour enrayer l’épidémie due au nouveau coronavirus « se rétrécit » et s’alarme de l’absence de « lien épidémiologique clair » dans des cas apparus en dehors de la Chine.

Deuxième mort en Italie

Après un premier décès en Italie – celui d’un homme de 78 ans –, une deuxième personne testée positive au coronavirus est morte dans le pays, ont annoncé, samedi 22 février, les agences d’information. Il s’agit d’une Italienne qui était hospitalisée depuis une dizaine de jours et résidait en Lombardie, dans le nord. Ce sont les premiers Européens a succombé après avoir été infectés par le nouveau coronavirus. Plus de cinquante cas de contamination ont été répertoriés jusqu’à présent en Italie.

Cette vague de contaminations a contraint les autorités à prendre des mesures drastiques. Bars, écoles, églises ou encore stades : les lieux publics ont été fermés vendredi pour une semaine dans onze villes du nord de l’Italie. La mesure touche aussi les bibliothèques, les mairies, les magasins ainsi que les nombreux défilés de carnavals organisés en cette période de l’année. Les écoles étaient fermées samedi dans la grande ville proche de Cremona.

La décision de semi-confinement d’une dizaine de villes a été prise par le ministère de la santé après qu’un premier foyer autochtone italien a été identifié à Codogno, près de Lodi, avec la contamination de 14 personnes. Dans cette zone située à environ 60 km au sud-est de Milan, plus de 50 000 personnes sont priées de rester chez elles et d’éviter les lieux fermés. Au total, 40 stades et salles de sports seront fermés aux compétitions amateurs ainsi que les lieux de culte.

229 nouveaux cas en Corée du Sud

Le nombre de contaminations au coronavirus a quasiment doublé en une seule journée en Corée du Sud, avec 229 nouveaux cas, pour un total porté désormais à 433, ont annoncé les autorités samedi. Une deuxième personne est morte de la maladie Covid-19, a ajouté le Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies dans un communiqué.

Parmi les nouveaux malades figure un employé d’une usine Samsung Electronics à Gumi, à 200 kilomètres au sud-est de Séoul, ce qui a amené le géant technologique à annoncer une suspension des activités sur ce site jusqu’à lundi. L’un des deux principaux foyers de contamination du pays reste l’hôpital de Cheongdo, dans le sud du pays : 95 des dernières contaminations rapportées sont « liées », selon le KCDC, à des patients ou du personnel de cet établissement, où les deux personnes décédées avaient été admises.

Autre lieu particulièrement touché par le virus : l’Eglise de Shincheonji de Jésus, une secte chrétienne de la ville de Daegu, non loin de Cheongdo, dont plus de 200 membres ont été infectés.

En Chine, 109 décès supplémentaires

L’épidémie de coronavirus a causé 109 décès supplémentaires vendredi en Chine continentale, ont rapporté samedi les autorités sanitaires locales, ce qui porte à 2 345 le nombre de décès liés à l’épidémie depuis que celle-ci s’est déclarée dans le centre du pays.

Dans son bilan quotidien, la Commission nationale de la santé a fait état de 397 nouveaux cas de contamination vendredi en Chine continentale, où 76 288 personnes ont été diagnostiquées porteuses du virus depuis son apparition. Il s’agit d’un nombre de cas supplémentaires inférieur à celui rapporté la veille. Selon les données officielles, 889 nouveaux cas d’infection avaient été recensés jeudi dans le pays.

L’Iran et le Moyen-Orient touchés

L’Iran a annoncé samedi un décès de plus parmi dix nouveaux cas de coronavirus dans le pays, portant le nombre total de morts à cinq et celui des personnes contaminées à 28. Les autorités ont décidé de fermer écoles, universités et centres éducatifs dans deux villes, dont Qom, dans le centre du pays, où ont été enregistrées les deux premières contaminations, a annoncé samedi la chaîne de télévision d’Etat.

Les établissements de Qom seront fermés deux jours et ceux d’Arak une semaine à partir de dimanche, a-t-elle précisé.

Le Liban a quant à lui annoncé vendredi son premier cas de pneumonie virale Covid-19, et Israël a indiqué qu’un de ses ressortissants placé en quarantaine sur le paquebot Diamond Princess avait été testé positif. Auparavant, plusieurs cas avaient été recensés en Egypte et dans les Emirats arabes unis.

Des Britanniques du « Diamond Princess » rapatriés

Des passagers à bord du bateau de croisière en quarantaine « Diamond Princess », à Yokohama, le 21 février.
Des passagers à bord du bateau de croisière en quarantaine « Diamond Princess », à Yokohama, le 21 février. Eugene Hoshiko / AP

Le Royaume-Uni a rapatrié samedi trente Britanniques et deux Irlandais, qui étaient des passagers du bateau de croisière Diamond Princess, placé en quarantaine à Yokohama, au sud de Tokyo, depuis le 5 février. Leur avion, à bord duquel se trouvaient également des soignants et des représentants du gouvernement, a atterri aux environs de 11 h 30 (12 h 30, heure de Paris) sur la base militaire de Boscombe Down près de Salisbury, dans le sud-est de l’Angleterre. Ils vont être placés 14 jours en quarantaine.

Les 78 Britanniques qui se trouvaient parmi les croisiéristes ont tous pu quitter le navire, certains ont embarqué à bord de vols affrétés par d’autres pays, d’autres ont regagné Hongkong où ils résident, d’autres enfin sont restés au Japon.

Tokyo a reconnu samedi que 23 passagers avaient pu quitter le navire de croisière sans passer tous les examens médicaux requis pour déceler le nouveau coronavirus. « Nous regrettons profondément l’erreur opérationnelle de notre part qui a causé cette situation », a déclaré le ministre de la santé, Katsunobu Kato, lors d’une conférence de presse, affirmant que les personnes concernées seraient testées à nouveau.

Le Diamond Princess reste le plus important foyer de contagion hors de Chine. Sur 3 711 personnes se trouvant initialement dans le paquebot, plus de 630 ont été infectées.

L’OMS s’inquiète

Selon l’OMS, la « fenêtre d’opportunité » permettant de contenir la propagation internationale de l’épidémie du nouveau coronavirus est en train de se refermer.

« Même si la fenêtre d’opportunité se rétrécit, nous avons encore une possibilité de contenir l’épidémie, a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Si nous gâchons cette occasion, nous aurons alors un sérieux problème entre les mains. »

L’OMS est également très préoccupée par l’apparition de cas en dehors de Chine « sans lien épidémiologique clair, tels que les antécédents de voyage et les contacts avec un cas confirmé »« Nous voyons que la situation évolue », a souligné Sylvie Briand, la directrice du département Préparation mondiale aux risques infectieux à l’OMS : « Non seulement le nombre des cas augmente mais nous voyons aussi différents modèles de transmission dans différents endroits. » L’OMS refuse pour l’instant de parler de pandémie, mais considère qu’il y a « des épidémies différentes, montrant des phases différentes », a-t-elle expliqué.

Au cours d’une réunion des ministres de la santé des pays de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie), Tedros Adhanom Ghebreyesus a appelé à « faire front commun pour être plus agressifs » dans la lutte contre le nouveau coronavirus. « Notre principale [source de] préoccupation continue d’être le potentiel de dissémination du Covid-19 dans les pays dont les systèmes de santé sont plus précaires », a déclaré le chef de l’OMS dans une liaison vidéo depuis Genève. Jusqu’à présent, l’Egypte est le seul pays d’Afrique à avoir enregistré un cas confirmé de contamination.

Laisser un commentaire