Marathon en Corée du Nord, voyage en absurdie

Marathon en Corée du Nord, voyage en absurdie

avril 7, 2019 0 Par Francois Lestanguet

La France et la république populaire démocratique de Corée, plus connue sous le nom de Corée du Nord, n’ont pas de relations diplomatiques. La France ne compte qu’un bureau de représentation auprès de la délégation allemande à Pyongyang.

Cela n’empêche pas des échanges discrets. Le musée national à la gloire de la famille régnante des Kim regorge des cadeaux venant du monde entier saluer le Royaume ermite. Notamment la voiture offerte par le Président Mitterrand à Kim Il-Sung, grand père de l’actuel, et imprévisible, dirigeant Kim Jong-Un.

Cela n’empêche pas non plus des touristes Français de venir visiter Pyongyang et, quand cela leur est possible, le reste du pays. Ce notamment via le marathon de Pyongyang ce dimanche 7 avril.

La diplomatie du sport au profit de la sortie de l’isolement

Sans commune mesure en termes de moyens, la Corée du Nord essaye comme le Qatar, d’utiliser le sport pour améliorer son image internationale. Ce marathon, depuis plusieurs années, en est l’un des occasions, tout comme la participation d’athlètes nord-coréens aux jeux d’hiver en Corée du Sud récemment.

Site internet en anglais, partenaire international indiqué étonnant, le groupe DHL, le marathon de Pyongyang se veut international et invite les athlètes du monde entier à participer. Il se compose cependant très largement de participants nationaux. C’est dû à la difficulté de se rendre dans le pays, seulement via Pékin et la compagnie Air Koryo. Egalement dû à de la frilosité des marathoniens à se rendre dans un Etat dictature qui reste très hostile, en particulier vis-à-vis de l’occident.

Cela s’inscrit cependant dans une politique générale de relative ouverture de la Corée du Nord au monde et de volonté de détente, en particulier vis-à-vis des Etats-Unis. Les deux sommets, qui pour le moment ont accouché d’une souris, entre le Président Donald Trump et le leader nord-coréen sont dans cette perspective.

Les Français participent au marathon

Les Français s’intéressent au royaume ermite, tout autant fascinant qu’il est terrifiant. Parmi eux Philippe Richet, que nous avons pu contacter et qui participa à une précédente édition tout comme il participe à des manifestations sportives partout dans le monde.

Il nous décrit un voyage surréaliste dans un pays ou il est toujours accompagné de sa guide francophone. Voyage en SUV avec vitres teintés et sans jamais quitter la capitale, vitrine du régime. Un traitement VIP dans les hôtels réservés aux étrangers de la capitale fut accordé aux athlètes. Ils n’eurent jamais la possibilité d’échanger avec la population locale. La Corée du Nord, dictature totalitaire, qui bannit totalement l’accès aux réseaux sociaux pour sa population se renseigne, elle, via ses agents, sur les profils Facebook et les parcours professionnels des étrangers qui s’y rendent.

Une scène irréaliste dans ce marathon qui consiste en un aller-retour dans Pyongyang assez étonnant. C’est celle du départ et de l’arrivée des marathoniens dans un stade Kim Il-Sung avec 50,000 personnes hurlant leur joie. Une joie bien entendu entièrement spontanée …

Publicités