Fin du passe vaccinal en France le 14 mars 2022

Fin du passe vaccinal en France le 14 mars 2022

La vague hivernale de l’épidémie est en déclin depuis plusieurs semaines. En moyenne sur sept jours, le nombre de nouveaux cas de contamination s’établissait mercredi soir à 53 152 contre plus de 70 000 il y a une semaine. La pression se réduit également à l’hôpital, où 2 329 personnes sont en soins critiques. Jusqu’ici, l’exécutif avait évoqué le seuil de 1 500 malades en soins critiques d’ici la mi-mars pour lever le dispositif, mis en place le 24 janvier dernier, mais finalement la fin du passe vaccinal en France a bien été confirmée pour ce 14 mars.

Jean Castex lors de son intervention au journal de TF1 de 13h du jeudi 03 mars ©TF1

Le passe restera actif pour certains cas

Ainsi selon le Premier ministre, « les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d’allègement des mesures ». Le chef du gouvernement a annoncé, dans le journal télévisé de TF1 ce jeudi 03 mars à 13h, la suspension du passe vaccinal en France « partout où il s’applique » à partir du lundi 14 mars.

Cependant, le passe sanitaire et l’obligation vaccinale pour les soignants seront quant à eux maintenus dans les maisons de retraite, les établissements hospitaliers et les établissements accueillant les personnes en situation de handicap.

Concrètement, il ne sera donc plus obligatoire de présenter le QR-Code de son passe vaccinal à l’entrée des restaurants, bars, musées, salles de sport, salles de concert, cinémas ou encore, parcs d’attraction dès le lundi 14 mars.

Le masque réservé aux transports publics et aux hôpitaux

Le même jour également, le port du masque ne sera plus obligatoire dans tous les lieux où il est aujourd’hui exigé, sauf dans les transports collectifs de voyageurs ainsi que dans les établissements hospitaliers et les maisons de retraite. 

Les règles pour voyager hors de France sont maintenues

Si le passe vaccinal n’aura plus court en France le 14 mars, aucune annonce n’a été faite pour les voyages. Peut-être qu’il y aura des modifications lors de la prochaine mise à jour par le Ministère des affaires étrangères dans quelques jours. En attendant, on vous rappelle les règles :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus de test au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.
  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte » caractérisée par une circulation modérée du virus.
  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils devront continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

Retrouvez le classement des pays au 16 février

Auteur

  • L'AFP est, avec l'Associated Press et Reuters, une des trois agences de presse qui se partagent un quasi-monopole de l'information dans le monde. Elles ont en commun, à la différence de son prédécesseur Havas, de ne pas avoir d'actionnaire mais un conseil d'administration composé majoritairement d'éditeurs de presse.

Laisser un commentaire