Fin de partie pour l’aide nationale aux Français de l’Etranger ?

Fin de partie pour l’aide nationale aux Français de l’Etranger ?

24 avril 2020 Non Par Loic Pautou

lors de la Commission Mixte paritaire des deux assemblées françaises, les deux amendements adoptés au Sénat ont été supprimés par la majorité LREM.

Ainsi, sur près de 40 milliards d’euros supplémentaires d’aides pour nos compatriotes de France et d’outre-mer, on refuse d’accorder 45 millions d’euros aux Français de l’étranger.

Au-delà du sentiment de rejet, c’est l’idée de toujours voir reléguer au second plan les préoccupations de 3,4 millions de Français qui parait difficile à comprendre pour les sénateurs.

L’image contient peut-être : 1 personneD’un revers de main, les avancées du Senat acquises par la mobilisation de 70 sénateurs dont des élus attachés à la majorité, ont été balayés par les députés de la majorité. Suite logique d'un discours niant la réalité du terrain, dès vendredi 17 avril, par la voix d'Olivier Dussopt(Transfuge du PS chez LREM), secrétaire d'Etat, affirmait déjà que la situation des établissements AEFE était sereine.  Les amendements adoptés au Sénat ne seront donc même pas proposés à l'Assemblée Nationale. Ils rejoignent ceux des députées Genetet et Cazebonne qui avaient aussi déposé des amendements pour soutenir les expatriés, amendements retirés à la demande du gouvernement, provoquant un certain embarras parmi les 10 députés des Français de l'Etranger issus de LREM (su 11, le dernier étant UDI).

Au delà, des problèmes liés à la scolarité, ce plan avait l'ambition de porter assistance aux nombreux français en difficulté dans le monde suite à la chute drastique des activités économiques et touristiques en particulier.

La mobilisation continue.. Les Français de l'Etranger ont besoin d'un soutien comme toute la diplomatie d'influence et alors que la majorité s'y refuse, le Quai d'Orsay lui prépare un plan qu'on annonce imminent. C'est donc un feuilleton qui s'ouvre..