Expatriés en Amérique du Sud : quels risques ? Panorama après l'agression d'un français sur le chemin de la Boulangerie !

Un Français a été blessé par des voyous, ce lundi matin (10), à Copacabana, dans la zone sud de Rio, lors d’une tentative de braquage. Selon la police, vers 5h30, Maurice Pacôme Valere, 47 ans, est sorti de la maison pour acheter du pain et a été attaqué par deux adolescents. Alors qu'il est installé avec sa femme et ses deux enfants depuis 15 ans à Rio, c’est la première fois selon son épouse que son mari subit une tentative de vol

Blessé au bras gauche par une lame, notre compatriote a marché pour demander de l’aide, mais a fini par s'effondre à l'entrée de la station de métro Cardinal Arcoverde. La police a fait des recherches dans la région pour retrouver ces deux mineurs., un de 13 et 14 ans, soupçonnés d’être impliqués dans le crime ont été déférés à la 12ème DHP (Copacabana), où l’affaire sera enregistrée.

L' Amérique du sud a une réputation de continents de tous les dangers, presque autant que le coeur de l'Afrique. Et ce n'est pas le rapport publié par le « Latin Business Chronicle » chaque année qui le démentira. Dans cette étude qui repose sur plusieurs analyses statistiques, le Vénézuela et Haiti sont considérés comme les pays les plus dangereux pour les expatriés.

Petits tours des risques rencontrés par nombre d’expatriés français en Amérique du sud et Caraïbes. Aujourd'hui, la population française sur ce continent flirte avec les 100 000.

Les risques de sécurité au Vénézuela

Types de risque : violence, délinquance.
C’est actuellement le pays le plus « risqué » d’Amérique du sud pour les expatriés, avec 19.000 homicides recensés en 2009 sur le territoire. Le MAE appelle à la plus grande vigilance pour les déplacements dans les zones suivantes : Cumana (Paria et Araya), la péninsule de Paraguana, au nord de la ville de Coro, l’entrée de la lagune de Maracaïbo, l’île de Margarita, l’île de Los Testigos. Prudence également pour les déplacements dans les quartiers Ouest et Centre de la capitale Caracas, de loin la ville la plus dangereuse du pays.
Contact ambassade de France à Caracas : (0212) 909.65.00.

 

Les risques de sécurité en Colombie

Types de risque : violence/criminalité/séisme.
Du point de vue de la criminalité, les expatriés/voyageurs doivent être particulièrement vigilants dans les zones suivantes : quartiers est de Bogota, quartiers nord et ouest de Medellin, la ville de Cali, Carthagène, Santa Marta et Leticia. Le MAE indique que les incidents surviennent surtout la nuit tombée. Il recommande par ailleurs d’éviter tout déplacement dans les zones rurales (en raison de l’activité des mouvements de guérillas) de : Bolivar, la Guajira, Cauca, Huila, Caqueta, Guaviare, Magdalena, Valle del Cauca, Choco, Meta, Cordoba, Sucre, Cesar, Putumayo, l’Arauca, Nariño et Norte Santander, ainsi que le nord-est du Boyaca et les municipalités périphériques de l’Antioquia.
Contact de l’ambassade de France à Bogota (urgence) : tel : (57.1) 638 15 64.

 

Les risques de sécurité au Pérou

Types de risques : vols, agressions, risques sismiques et climatiques
La criminalité est assez élevée dans les villes de Lima, Arequipa (enlèvements) et Cusco, plus particulièrement la nuit. Le MAE déconseille formellement les déplacements dans la vallée de l’Ene et de l’Apurimac et dans les régions d’Ayacucho et de Junin (narcotrafic).
Contact de l’ambassade de France à Lima. Tel : 215.84.00 (24/24)

 

Les risques de sécurité en Bolivie

Types de risque : enlèvement, violence, infrastructure routière, risque naturel.
Le MAE recommande d’éviter la ville de Copacabana, située au bord du lac Titicaca à la frontière entre le Pérou et la Bolivie. Il conseille par ailleurs aux voyageurs de privilégier les voyages par des compagnies de bus régulières pour les déplacements à l’intérieur du pays (notamment pour visiter le désert du Salar d’Uyuni).
Assistance de l’ambassade de France (La Paz) tel : 214.99.00 ou 775.93.158

 

Les risques de sécurité au Mexique


Types de risque : délinquance, enlèvement, cyclone, séisme
Le MAE signale une recrudescence des faits de délinquance à l’aéroport de Mexico. Outre Mexico, il invite à la prudence dans les villes comme Tijuana (Basse-Californie du nord), Ciudad Juarez, Chihuahua (Etat de Chihuahua), dans l’Etat du Michoacan, dans l’Etat du Nuevo Leon ainsi qu’à la frontière avec l’Etat du Tamaulipas (nord-est). Il signale également une poussée de violence dans la ville de Monterrey et son agglomération (Université), dans l’Etat du Nuevo Leon.

Permanences consulaires : Tel: 00.52.55.91.71.97.07, Cellulaire: 00.52.1.55.54.06.86.64.

 

Les risques de sécurité au Honduras

Types de risque : enlèvement, violence, cyclones
Le MAE signale une recrudescence de faits de violence (agression, enlèvement, extorsion) dans différentes régions et villes du Honduras, et notamment : les départements du nord (Cortès, Atlantida et Colon), notamment la ville de San Pedro Sula et le département de Copán ainsi que Tegucigalpa.
Ambassade de France à Tegucigalpa, Numéro d’urgence (24h/24) : (504) 999.261.56

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire