Expatriés aux USA face à la pandémie ! Le Comité tricolore répond à nos questions.

Expatriés aux USA face à la pandémie ! Le Comité tricolore répond à nos questions.

Nous avions interrogé, en avril, le Comité Tricolore sur la situation de nos compatriotes aux USA.

Premier réseau de français dans la région de Washington D.C. Fondé il y a plus de 20 ans, cette fédération d'associations françaises basées dans la région anime la communauté à travers de nombreux évènements et activités tout au long de l’année. . Aujourd'hui, alors que la circulation transatlantique n'a toujours pas retrouvé sa fluidité d'avant février 2020, que la crise économique s'abat sur l'Etat-continent, Eve Chauchard, la présidente du Comité Tricolore fait un premier bilan pour les lecteurs du site Lesfrancais.press

Le Comité tricolore – la solidarité française en action à Washington D.C
Le Comité tricolore – la solidarité française en action à Washington D.C

Lesfrancais.press : Les USA sont au cœur de la pandémie. Difficultés liées à la couverture sociale, faible couverture face au chômage ou au risque de faillite, comment les français expatriés aux USA surmontent cette épreuve ?

 

De nombreux français travaillent directement ou indirectement dans les secteurs de l’économie les plus touchés : restauration, événementiel, tourisme. Nous déplorons donc de nombreux cas de pertes d’emploi ou faillites. Certains français ont eu accès aux aides américaines mais pas tous.  Le Comité Tricolore, en collaboration avec les services sociaux du Consulat de Washington DC, aide ceux qui n’y ont pas accès. Même pour ceux qui ont accès aux aides américaines l’inquiétude est énorme pour l’avenir car ces aides sont arrivées à échéance. A l’heure ou je réponds à vos questions, le Congrès délibère sur l’extension de ces aides.

Les Français qui le peuvent se sont aussi mobilisés pour aider des Américains.  Le Comité Tricolore, en partenariat avec l’ambassade de France a organisé des distributions de repas par nos Chefs français de la région pour un foyer de sans abris et pour des hôpitaux.

 

Lesfrancais.press : Comme vous le savez le gouvernement a mis en place un plan d’urgence pour les Français de l’Étranger. Complexe, lourd administrativement et mal relayé par les consulats, il a été peu sollicité (2% des sommes allouées furent dépensés au 15 juillet). Constatez-vous que les assouplissements décrétés cet été ont facilité depuis l’aide aux compatriotes en difficulté ? Éclairé par votre retour associatif, pensez-vous que c’est la bonne méthode pour ne pas abandonner un seul français dans le monde ?

 

Notre association a bien été informée de la possibilité d’obtenir une subvention exceptionnelle cette année pour faire face à notre situation et nous l’avons obtenue.  Elle ne nous permet que de couvrir deux mois d’aide à nos bénéficiaires, mais apprenant qu’il restait un certain budget, j’ai fait une demande pour un supplément de fonds.  Je suis en attente de la réponse.

Bien évidemment, le Comité Tricolore espère que pas en seul français ne sera abandonné. Nous nous attendons à des demandes d’aide supplémentaires à la rentrée.

Le Comité Tricolore organise d’habitude des événements en collaboration avec les restaurants de la région pour lever des fonds destinés à notre mission charitable.  Ces événements permettent aussi de promouvoir les restaurants, pour la plupart français ou gérés par des français mais pas uniquement.   Cette année, nous ne pouvons pas lever de fonds de cette manière et c’est pourquoi nous avons besoin de subvention pour ne pas devoir abandonner nos allocataires.

Nous avons aussi fait d’énormes efforts sur nos réseaux sociaux et autres moyens de communication pour collecter de l’argent par une campagne de dons, et ce avec un certain succès.  Toutefois, les résultats sont inférieurs à nos espérances car le public est sollicité de toutes parts – théâtres, salles de spectacles, restaurants, magasins, individus sur Gofundme, tous ont besoin de contributions pour survivre. Nous continuons dans cette voie et sommes très reconnaissants de la générosité que nous avons constatée et espérons qu’elle continuera. (Suivez ce lien pour contribuer)

 

Lesfrancais.press : Les Français sur place sont nombreux à exercer des activités professionnelles liées au tourisme, à la restauration et aux arts de vivre. Est-ce que les entreprises fondées par des expatriés ont su se réinventer ? Que pensez-vous de la proposition de la sénatrice Jacky Deromedy qui désire mettre en place un plan de soutien aux sociétés crées par des Français à l’étranger ?

 

Il y a de nombreux exemples d’entreprises qui ont su s’adapter ou se réinventer.  Beaucoup de restaurant sont passés à la livraison et vente à emporter. Cela ne leur permet pas d’occuper tous leurs employés mais au moins une partie et surtout cela leur permet de continuer à faire leur métier pour lequel ils ont souvent une véritable passion. Ils ont parfois proposé des menus spéciaux pour certaines occasions avec un bon succès.

D’autres ont développé la vente aux particuliers et livraison alors qu’avant la COVID-19 ces entreprises vendaient plutôt aux restaurants, sociétés d’évènementiel ou traiteurs.  Cela nécessite une refonte complète du marketing et des structures de l’entreprise et même de repenser l’offre de produits.  Un des avantages des Etats Unis est que cette grande réactivité est possible car la réglementation est plus légère.

 

Le Comité Tricolore a réalisé une vidéo qui répond très bien à votre question ! :

From the Comité Tricolore: How are the French Chefs responding to COVID 19?
French Chefs of the DC area and food industry professionals tell us about the impact of COVID 19, how they survive while restaurants were ordered to close, how the food industry will look like after the crisis and what will they do differently if COVID 19 was coming back. Video: © 2020 Comité Tricolore All Rights Reserved

 

 

En plus de la vidéo, nous avons beaucoup fait pour faire connaitre ces initiatives, surtout quand il s’agissait de nos partenaires ou de Chefs français. Notre site web propose la liste de restaurants ou magasins de nourriture en ligne. Des partenariats se sont aussi créés, comme la préparation d’une choucroute par un restaurant Français pour un événement en téléconférence de création de notre dernier membre, Alsace Washington DC Association. Ces partenariats fournissent des opportunités de communication et nous espérons que les restaurants ainsi mis en valeur sortiront de la crise plus facilement.

Un des secteurs le plus touché, l'événementiel se trouve dans une situation très grave.  Le passage aux événements et concerts par vidéoconférence ne peut en aucun cas compenser leurs pertes. J’ai entendu un de leur représentant dire que si la fermeture se prolongeait six mois, 90% d’entre eux pourraient fermer définitivement. Beaucoup de Français sont impliqués dans ce secteur car leur savoir-faire est extrêmement apprécié, pour ne pas dire irremplaçable : organisation de beaux galas, fourniture de bons vins, traiteurs haut de gamme.

 

Dans l’article que vous avez publié sur les nouvelles mesures pour soutenir les entreprises françaises à l’étranger, vous mentionnez les Alliances Françaises.  Celle de Washington est un de nos membres.  Effectivement, l’Alliance Française a été durement touchée. Là aussi, un énorme effort a été déployé pour offrir des cours aux particuliers et aux entreprises ainsi que des événements en ligne. Toutefois, tous les revenus habituels produits par les événements de levée de fonds ont disparus.  De même pour la FACC, la Chambre de Commerce Franco-Américaine.

Le Comité Tricolore espère donc que le plan de soutien aboutira rapidement.

 

Lesfrancais.press : La crise liée à la Covid-19 marquera l’année 2020. Autre évènement pour cette année dans votre pays d’accueil, l’élection du président américain. Alors que la France et les Français en général sont opposés à Donald Trump, pensez-vous que cette opinion est celle de la majorité des Français expatriés aux USA ? Que peuvent-ils attendre d’un nouveau mandat du président actuel ou de celui d’un de ses challengers ?

 

J’ignore l’opinion de la majorité des Français sur les élections car il n’existe pas de sondage à ma connaissance. De plus, la campagne bat son plein et les choses évoluent rapidement en fonction de l’actualité. Par exemple, l’annonce du choix de la Vice-Présidente de Joe Biden , Kamala Harris, n’est intervenue que le 11 août.

Je pense que les Français attendent un retour au plein emploi, facteur le plus important pour extraire les personnes de la grande pauvreté et de la dépendance.

Les Français sont souvent surpris par la très faible centralisation du gouvernement américain, état fédéral où la constitution donne une grande liberté de gestion aux Etats, y compris en ce qui concerne la lutte contre la propagation de la COVID-19.  Ils espèrent peut-être une plus grande harmonisation des efforts pour plus d’efficacité.

 

Lesfrancais.press :  Enfin pour conclure, vous avez pu voyager en France pour vos vacances. Ce ne fut pas le cas de tous nos compatriotes. Alors que la polémique sur les tests PCR a ponctué tout l’été, avec une première obligation pour le 1 aout puis le 6 aout avant enfin le 17 aout.

 

Comment envisagez-vous le futur des voyages trans-atlantiques ? Comprenez-vous les mesures prises de part et d’autre de l’océan.  N’y a-t-il pas un risque de voir les continents s’isoler les uns des autres ? Comment maintenir le lien avec la nation dans ces conditions, renforcées par la crise que traverse actuellement l’éducation française à l’étranger?

A l’heure où je vous réponds, les obligations se durcissent : fin de la période de grâce pour le test COVID obligatoire, port du masque dans les rues fréquentées etc…  Je ne peux donc pas être très optimiste sur la reprise du voyage et du tourisme même si j’aimerais beaucoup l’être ! Beaucoup de personnes sont très frustrées et déçues d’avoir dû annuler nombre de voyages, dont moi.  Je devais faire un voyage de rafting de 13 jour dans le Grand Canyon… reporté à 2021 !

Nous comprenons les mesures prises tout en regrettant le manque de clarté (comme dans l’épisode du test PRC obligatoire qui n’est pas encore mis en place de manière satisfaisante) et aussi certaines différences de traitement incompréhensibles.  Par exemple, on laisse voler des avions complètement pleins -j’en ai fait l’expérience- mais on interdit au secteur événementiel de rouvrir, même à capacité très réduite.

J’espère donc qu’il y aura un effet de rattrapage post-COVID qui permettra à l’industrie du tourisme de renaitre de ses cendres.  Mais pour cela il faut que les gens aient les moyens de voyager, donc, la priorité est la reprise de l’économie aux USA comme en France. Nous espérons tous l’arrivée d’un vaccin efficace, peut-être la seule solution pour reprendre une vie normale et de retrouver nos théâtres, restaurants et évènements !

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire