Envie de changer de pays ? Le guide des destinations expatriation de 2022

Envie de changer de pays ? Le guide des destinations expatriation de 2022

Internations a publié son classement des destinations les plus adaptées si on désire changer de pays. Qu’on soit encore en France ou qu’on ait déjà déménagé dans un autre pays, on peut avoir envie de balader son baluchon ailleurs. On vous dit où aller et pourquoi ?

Une enquête sur 12 000 personnes

En 2021, plus de 12 000 expatriés du monde entier ont participé à l’enquête d’Internations. Au total, ces hommes et ces femmes de 174 nationalités vivant dans 186 pays ou territoires à travers le monde ont répondu au questionnaire. Le classement Expat City ranking 2021 s’intéresse logiquement à la qualité de vie urbaine en se basant sur 25 critères parmi lesquels : le coût de la vie et du logement, la qualité des transports publics, la possibilité de se faire des amis ou bien encore la sécurité.

La Malaisie caracole

C’est Kuala Lumpur qui arrive en tête du classement. La capitale de la Malaisie caracole en tête de pratiquement tous les indicateurs, notamment dans l’indice des finances et du logement. 64 % des expatriés disposent par exemple d’un revenu familial disponible plus que suffisant pour couvrir leurs dépenses à Kuala Lumpur, contre 52 % dans le monde. Quelques points noirs toutefois : l’indice de qualité de vie urbaine où la ville n’est que 41ème, le système de transports et les opportunités de carrière locales.

L’Espagne en deuxième position

Malaga, en Espagne, prend la deuxième place du classement avec des résultats très proches de ceux de Kuala Lumpur. Malaga obtient également d’excellents résultats dans les indices du coût de la vie (1er) et des finances et du logement (5ème). Dans la sous-catégorie « Loisirs et climat », elle arrive même en tête : 80 % des habitants aiment le climat et 86 % sont satisfaits des possibilités de loisirs. « J’aime le climat, la nature magnifique et la richesse de la vie culturelle ici« , s’enthousiasme une expatriée islandaise. Les petits bémols de la ville espagnole ? L’indice de vie professionnelle urbaine. A noter que la capitale espagnole est aussi présente dans le classement à la dixième place. C’est le seul pays à être deux fois dans le top 10.

Malaga, ville du sud de l’Espagne

Dubaï décroche

Quant à Dubaï, elle se maintient dans le top 6 malgré son indice de qualité de vie urbaine en chute (11ème) ! Mais la ville des Émirats ne manque pas d’atouts pour les expatriés. Elle offre notamment un environnement sûr et stable et de bonnes options de loisirs : 84 % évaluent positivement ces dernières (contre 72 % au niveau mondial), tandis que 97 % se sentent en sécurité à Dubaï (contre 84 % au niveau mondial).

Taïwan et Vietnam s’installent dans le classement

Taïwan, habitué du Top 5, bénéficie en plus des conditions évoquées ci-dessus de soins de santé peu chers et d’excellent niveau. La qualité de la vie à Taiwan est également jugée bonne, en dépit d’un environnement dégradé, et même s’il n’est pas forcément facile de s’y installer en raison de la barrière linguistique.

Taipei – capitale de Taiwan

Les Taïwanais, comme les Vietnamiens sont aussi perçus comme très amicaux, facilitant la vie sociale des expatriés. Si la langue peut également constituer un frein pour s’installer au Vietnam, les expatriés disent y trouver facilement leurs marques. Et les conditions de travail y sont jugées agréables. Le Vietnam est en revanche moins bien classé en matière de qualité de vie (trafic et pollution élevés), de santé, bien-être et maturité digitale.

Le Mexique sauve l’honneur de l’Amérique du Sud

Le Mexique, seul pays d’Amérique dans le Top 10, est apprécié pour son faible coût de la vie, son climat et la chaleur de la population facilitant l’adaptation des expatriés. En conséquence le Mexique est apprécié des retraités qui s’y sont installés. Son inconvénient majeur reste la sécurité et un taux élevé de criminalité. Le souci principal des expatriés concerne les enfants, malgré le bon niveau des écoles et des solutions de garde satisfaisantes. Les perspectives économiques ne sont pas non plus forcément au rendez-vous.

L’Eldorado canadien

En Amérique, le Canada joue la carte de la francophonie. Le Canada capitalise sur l’envie d’aventure des candidats à l’expatriation, son mélange de cultures, sa nature spectaculaire ainsi que la diversité de sa population. En sus, la province du Québec désire attirer de nouveaux talents et adapter sa législation en conséquence. Si l’installation et l’adaptation à la culture prennent un peu de temps, il est cependant simple de nouer des relations avec les Canadiens. 

Quebec enneigée

Australie et Nouvelle-Zélande : un visa dur à décrocher

Australie et Nouvelle-Zélande offrent espace et nature, climat et qualité de vie, bon niveau des salaires et équilibre entre vie professionnelle et personnelle. La Nouvelle-Zélande bénéficie d’un des plus faibles taux de criminalité du monde. Mais s’expatrier aux antipodes a un coût : l’éloignement, la vie chère et, dans le cas de l’Australie, la difficulté à satisfaire les critères d’obtention d’un visa de travail.

Le top 10 des villes pour expatriés

  • 1 Kuala Lumpur
  • 2 Málaga
  • 3 Dubaï
  • 4 Sydney
  • 5 Singapour
  • 6 Hô-Chi-Minh-Ville
  • 7 Prague
  • 8 Mexico
  • 9 Bale
  • 10 Madrid

Auteur

  • Chantal Julia est maitre de conférence en Suisse. Après plusieurs années à l'Université de Lettre Paris 1, Chantal a suivi son compagnon à Lausanne où elle enseigne toujours la littérature française. Elle écrit pour différents magazines universitaires et Lesfrancais.press

Laisser un commentaire