Education et Justice, les plans des ministres pour les expatriés

Education et Justice, les plans des ministres pour les expatriés

Deuxième volet de nos interviews glanées au fil de la soirée électorale du 24 avril 2022. Dans les coulisses du meeting célébrant la victoire d’Emmanuel Macron, nous sommes allés à la rencontre des Ministres qui ont inventé le programme du Président de la République. Avec eux, nous abordons les sujets propres aux expatriés. Dans ce second épisode, on évoque l’Education et la Justice.

Des bourses mieux dotées

Avec Jean-Michel Blanquer, on aborde le soutien massif des Français établis hors de France à Emmanuel Macron lors de ce second tour. Dans un deuxième temps, il répond à notre question sur le coût pour les familles de l’enseignement à l’étranger. Il y répond franchement sans détour, évoquant la situation du pays mais aussi un plan de revalorisation de l’enveloppe dédiée aux bourses scolaires sur les 5 années à venir. Est-ce que le nouveau gouvernement gardera ce cap ? A suivre…

Jean-Michel Blanquer – Ministre de l’Education Nationale

Généraliser le transfèrement

Au gré des allées du Champ-de-Mars, nous avons rencontré Eric Dupond-Moretti, le Garde des Sceaux, soit le ministre de la Justice de la République française. Comme tous nos invités, il est revenu longuement sur le rôle d’Emmanuel Macron en France et à l’étranger, ne manquant pas de souligner un bilan qu’il juge exemplaire.

A la fin de cette courte séquence, nous évoquons avec lui le cas de Fabien Azoulay, Français de New-York incarcéré en Turquie dans des conditions difficiles du fait de sa confession et de son orientation sexuelle. Notre compatriote a pu bénéficier d’une mesure de transfèrement. Cette mesure permet à un Français condamné dans un pays d’effectuer la peine en France et, cela a tout son importance, de l’adapter au droit français. Une disposition qui fut peu utilisée avant l’arrivée de Dupond-Moretti place Vendôme et qu’il désire voir se généraliser. Une bonne nouvelle pour ceux emprisonnés pour des motifs non-condamnables en France ou au moins dans des proportions moindres.

Eric Dupond-Moretti – Garde des sceaux

Regardes les interviews des ministres

Auteur

Laisser un commentaire