Dois-je rester ou partir ? Les expatriés sont mitigés !

Dois-je rester ou partir ? Les expatriés sont mitigés !

Avec les problèmes liés au Brexit et à la pandémie de Covid-19, de nombreux Français du Royaume-Uni se sont posé la question d’un éventuel départ du pays.

Le consul de France à Londres, Guillaume Bazard, nous déclarait en novembre 2021 que 140 000 Français sont inscrits au consulat. Seulement, ce nombre ne représente pas 100% de la communauté française car ils sont 210 000 à avoir “obtenu un statut, sans compter les Franco-Britanniques qui n’ont pas besoin du sésame”. Il estime ainsi, que les bi-nationaux sont de l’ordre de 250 000 environ.

En ces temps d’incertitudes liées au Brexit, à la pandémie et aux tensions franco- britanniques, la question se pose : les Français du Royaume-Uni souhaitent-ils quitter le pays et pourquoi ?

Le dilemme

Ric, basé à Brighton, est dans une situation délicate. S’il aimerait retrouver sa patrie d’origine, il pense à ses enfants et petits-enfants qui sont éloignés de la culture française et ne viendront pas s’installer en France. Il ne sait pas quelle décision prendre.

“J’ai deux enfants bi-nationaux, mais qui sont totalement british et ne parlent pas un mot de français. J’ai deux petits-enfants aussi et ne je veux pas m’éloigner d’eux. Puis je me suis remarié et même si ma nouvelle femme voulait également venir en France, je suis face à un dilemme.”

“La France est loin d’être une référence de qualité.”

A contrario, pour Damien la réponse est claire et nette : non il ne rentrera pas. Détenteur du settled status et également installé dans la ville au sud de Londres, il s’y sent très bien et ne troquera pas sa vie britannique pour traverser La Manche.

“Revenir en France ? Pour quoi faire si ce n’est être jugé… Je vois déjà les contrats de travail à répétition et les refus à l’embauche car je n’ai “pas assez d’expérience ou ne suis pas assez qualifié”. À mes yeux la France est loin d’être une référence de qualité.”

La ville balnéaire de Brighton au sud de Londres en Angleterre

“Je reste ici car deux de mes enfants y vivent.”

De son côté Liliane est nostalgique. Dans la ville balnéaire anglaise, elle s’ennuie de la culture française et de sa langue maternelle, mais reste car deux de ses enfants y vivent. Aussi, elle regrette le climat sec et chaud du Sud de la France.

“Ici, le temps est pluvieux et désagréable en hiver. J’apprécierais habiter dans le Sud de la France pour son climat et pour retrouver le français.”

Elle semble lassée du tempérament introverti des Anglais adultes mais apprécie leur côté “relax” qui se démarque du caractère “souvent arrogant et désagréable” des Français.

Finalement, malgré les problèmes post-Brexit et liés à la crise sanitaire, les Français se sentent bien en Grande-Bretagne et comptent y rester.

Auteur

Laisser un commentaire