Covid-19 : l’EMA autorise les premiers vaccins de rappel adaptés

Covid-19 : l’EMA autorise les premiers vaccins de rappel adaptés

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son feu vert à deux vaccins de rappel contre la Covid-19 à ARNm adaptés, ciblant la souche originale de Covid-19 ainsi que le sous-variant BA. 1 Omicron.

Les vaccins adaptés au variant sont Comirnaty de Pfizer/BioNTech et Spikevax de Moderna. Ils ont été approuvés lors d’une réunion extraordinaire du Comité des médicaments à usage humain (CMUH) de l’EMA jeudi (1 septembre).

À la suite de la décision de l’EMA, la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, a déclaré dans un communiqué que « nous allons maintenant procéder à une autorisation accélérée de ces vaccins afin de garantir qu’ils puissent être déployés rapidement dans toute l’UE. »

« [Les vaccins] sont développés pour offrir une protection accrue et plus large contre les variants actuels et futurs. Sous réserve de l’évaluation scientifique de l’EMA, nous attendons également un avis sur les vaccins adaptés Omicron BA.4 et BA.5 dans les semaines à venir, dans le cadre de l’approche de notre large éventail de vaccins qui caractérise notre travail depuis le début », a-t-elle ajouté.

Elle a également appelé les États membres de l’UE à inclure les vaccins de rappel adaptés dans leurs campagnes de vaccination, soulignant l’importance de la vaccination dans la lutte contre le coronavirus.

« Pour soutenir les efforts des États membres, la Commission présentera bientôt des actions pour les stratégies de vaccination contre la Covid-19 et définira des mesures pour éviter une recrudescence de la Covid-19 cet automne et cet hiver », a déclaré Mme Kyriakides. Elle a également ajouté que l’EMA et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) publieront leurs réflexions sur le déploiement des vaccins adaptés.

« Nous devons être prêts à affronter un autre hiver avec la Covid-19 », a déclaré la commissaire à la Santé.

À la recherche du bon variant

Selon le dernier compte rendu de l’ECDC sur la Covid-19, également publié jeudi, c’est le sous-variant Omicron BA.5 qui est actuellement à l’origine des infections sur le continent européen.

Les vaccins récemment approuvés, qui pourront être utilisés en tant que dose de rappel, ne ciblent pas spécifiquement ce variant, mais plutôt le BA.1. Les autorités britanniques ont toutefois précisé que le vaccin Spikevax adapté « génère une bonne réponse immunitaire contre les sous-variantes BA.4 et BA.5 de l’Omicron ».

Le Royaume-Uni est devenu le premier pays à approuver un vaccin  de rappel  dit «bivalent » à la mi-août, lorsque l’agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a donné le feu vert au vaccin de rappel adapté au variant de Moderna, qui cible la souche originale et le sous-variant Omicron BA.1.

Son utilisation a été approuvée pour la campagne de rappel au Royaume-Uni à partir de septembre.

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a autorisé mercredi les vaccins de rappel contre la Covid-19 mis à jour par Pfizer/BioNTech et Moderna, qui ciblent à la fois la souche de Covid-19 originale et les sous-variants Omicron BA.4 et BA.5.

À la différence des vaccins de rappel contre le sous-variant Omicron BA.1 approuvés par l’UE et le Royaume-Uni, les vaccins contre les variants BA.4 et BA.5 approuvés par la FDA ne font pas encore l’objet d’une évaluation fondée sur des données obtenues chez l’homme.

La décision est prise sur la base des données des vaccins originaux ainsi que des essais cliniques des vaccins de rappel contre le sous-variant Omicron BA.1.

Laisser un commentaire