Coupe du monde : les Bleues enflamment le cœur des Français(e)s

Coupe du monde : les Bleues enflamment le cœur des Français(e)s

juin 12, 2019 0 Par Redaction

Près de 10 millions de téléspectateurs sur TF1 avec 44% de part d’audience, 11 millions si l’on ajoute le score sur Canal +, le match inaugural de la coupe du monde féminine dans un Parc des Princes archi-comble a réuni au-delà de toutes les espérances.

Remportant très facilement, 4-0, le match contre les Sud-Coréennes, les Françaises qui bénéficient d’une couverture médiatique inédite pour une équipe féminine, sont en train déjà de réussir un pari de taille : faire entrer le football féminin dans le cœur des Français.

Les Bleues ont continué mercredi 12 juin sur leur belle lancée en battant la Norvège 2-1. Elles semblent en bonne voie pour se qualifier pour les 8èmes de finale.

Le football féminin populaire aux Etats-Unis, jusqu’ici beaucoup moins en France

Aux Etats-Unis, dont l’équipe est largement favorite de cette compétition, le football féminin est populaire, et depuis longtemps. 3 titres mondiaux et 4 médailles olympiques, les joueuses ont su faire du « soccer » féminin un vrai succès sportif et populaire quand il est resté – relativement- anecdotique chez les boys.

Jamais sous la 2ème place du classement FIFA depuis leur apparition lors des JO d’Atlanta en 1996, les joueuses américaines peuvent compter sur une fédération impressionnante avec plus de 15 millions de joueuses, soit la moitié des joueuses dans des clubs dans le monde.

En France en revanche, la greffe a mis plus longtemps à prendre. Les différences salariales avec les bleus sont

Amandine Henry

d’ailleurs criantes. La capitaine Amandine Henry est rémunérée 360 000 € par an. Une somme importante mais infiniment moindre que ses homologues masculins Griezmann ou M’Bappé. Surtout, de nombreuses joueuses ne peuvent pas vivre de leur sport.

Une coupe qui est déjà un succès sur les écrans et dans les stades

La quasi-totalité des matchs affichent complet ou de très forts taux d’affluence. Nul doute que le match France-Norvège mercredi 12 juin sur TF1 à partir de 21 heures sera particulièrement suivi, ce qui a d’ailleurs poussé la première chaine à très significativement augmenter le coût des spots publicitaires.

Dans le sport comme dans de nombreux secteurs, l’argent est le nerf de la guerre. Accompagné de l’engouement populaire naissant, il pourrait faire du football féminin français un nouveau pilier du sport hexagonal. Avec en ligne de mire bien sûr une victoire à la coupe jouée à domicile.

Publicités