Coronavirus : Et vos billets d'avion ?

Coronavirus : Et vos billets d'avion ?

Air France va permettre à ses clients de reporter ou d'annuler sans frais les voyages prévus entre le 3 mars et le 31 mai. Le remboursement dépend de plusieurs facteurs.

Le coronavirus perturbe l'économie mondiale, particulièrement celle du tourisme. Le secteur aérien n'échappe pas aux turbulences. Selon les derniers chiffres du site Forward Keys, le 12 février dernier, le nombre de billets achetés depuis le début de l'année vers le continent asiatique avait déjà chuté de 68,5 % par rapport à 2019. Mais de nombreux voyageurs ont déjà pris leurs billets d'avion avant que le virus se diffuse dans le monde entier. Lesfrancais.press font le point sur les droits des passagers aériens.

Que faire si la compagnie annule le vol ?

En cas d'annulation d'un vol par une compagnie aérienne en raison du coronavirus, les billets doivent être intégralement remboursés. Plusieurs compagnies aériennes ont en effet déjà annulé leurs vols en direction de la Chine. D'autres, comme Brussels Airlines, ont réduit leur offre de vols en direction de plusieurs villes italiennes.

En revanche, comme le coronavirus est une situation inattendue, ils ne pourront "vraisemblablement pas" bénéficier d'une indemnité forfaitaire si l'annulation se fait moins de deux semaines avant le départ, selon Benjamin Mairesse, avocat au barreau de Paris, contacté par Le Monde.

En effet, l'article 5 du règlement européen 261/2004 prévoit que le versement de l'indemnité n'est pas obligatoire, lorsque "l'annulation est due à des circonstances extraordinaires, qui n'auraient pas pu être évitées, même si toutes les mesures raisonnables avaient été prises". Le coronavirus devrait "être considéré comme relevant de ces circonstances extraordinaires" d'après Benjamin Mairesse.

Plusieurs compagnies proposent également aux passagers de changer la date de leur voyage sans frais supplémentaires. C'est le cas d'Air France. Face aux inquiétudes, la compagnie aérienne tricolore va permettre à ses clients de reporter ou d'annuler sans frais tous les voyages réservés avant le 31 mars 2020 et prévus entre le 3 mars et le 31 mai 2020, dans la même classe de réservation. C'est ce qu'a indiqué mardi soir la compagnie aérienne sur son site internet.

"Vous pouvez également reporter votre voyage au-delà du 31 mai 2020, changer de destination, ou annuler votre voyage auprès de votre point de vente", poursuit Air France à l'AFP. "Dans tous ces cas, nous vous remettrons un avoir valable un an sur les vols Air France et KLM", ajoute la compagnie. L'avoir n'est pas remboursable.

En cas d'annulation du vol par la compagnie aérienne, attention toutefois à certaines compagnies, qui ont une tendance à "jouer la montre" afin de rembourser le plus tard possible en espérant que le client se lasse et ne réclame pas son remboursement. Il est donc préférable de se rapprocher de sa compagnie aérienne car de mauvaises surprises sont toujours possibles.

Que se passe-t-il en cas de voyage annulé sur une partie du trajet ?

Si un passager a réservé un vol entre deux pays avec une escale dans un troisième pays, la compagnie aérienne qui l'y a acheminé doit le rapatrier dans le pays de départ, puis lui rembourser le billet, "pour la ou les parties du voyage non effectuées, et pour la ou les parties du voyage déjà effectuées, et devenues inutiles par rapport à leur plan de voyage initial", en vertu de l'article 8 du règlement 261/2004, rappelle Le Monde. Mais elle ne devra pas lui verser l'indemnité forfaitaire.

Que faire si vous renoncez à voyager ?

Si l'annulation vient du client et que la compagnie aérienne maintient ce vol, le billet est seulement remboursable à la condition que cette option ait été prise dès le départ. Si ce n'est pas le cas, les taxes aéroportuaires peuvent être remboursées, un montant non négligeable. Mais c'est au client de demander le remboursement de ces taxes, qui n'est pas automatique.

Si le passager devait se rendre en Chine, il peut éventuellement obtenir un remboursement selon les conditions d'annulation de la compagnie. En revanche, si le pays ne compte aucun cas avéré du virus, rien n'oblige la compagnie à un remboursement.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire