Cannes 2019 : Un point sur le cinéma Français à l'étranger

L'absence de hit, comme "Valérian" en 2017, a plombé le niveau global des entrées à l'international.

2018, annus horribilis pour l'exportation du cinéma tricolore ! Selon des chiffres - encore non-exhaustifs - compilés par Unifrance, l'organisme chargé de la promotion et de l'exportation du cinéma français dans le monde, les longs métrages français se sont exportés, en dehors du territoire, à seulement 40 millions de tickets en 2018. Il s'agit d'un recul spectaculaire de 52% par rapport à 2017 (82,6 millions d'entrées), année qui avait été portée par le succès de "Valérian et la Cité des mille planètes", qui cumulait à lui seul 30,6 millions de spectateurs internationaux, et du film d'animation "Ballerina".

Payant l'absence de grosse production de Luc Besson, le cinéma français à l'étranger est donc retombé l'année dernière à son faible niveau de 2016, autre année blockbuster EuropaCorp, très loin du record historique de 2012. Cette année-là, grâce au succès de "Lucy" en Chine, le cinéma français s'était envolé à 144 millions de billets vendus dans le monde. Loin de cette période faste, les 665 films français en exploitation dans les salles étrangères ont généré 237 millions d'euros de recettes en 2018. Un chiffre en recul de 51% sur un an. Dans le détail, les films majoritairement français dans leur financement ont généré 26 millions d'entrées (-58,4%). Quant aux films en langue française, ils ont attiré un cumul de 24,6 millions de spectateurs (-38,2%), retrouvant leur faible niveau de 2013.

Année sans Besson, année sans record

L'année 2018 a souffert de l'absence de gros hit international produit par Luc Besson et sa société EuropaCorp. C'est toutefois bien un film de leur catalogue, "Taxi 5", qui occupe la première place des films français les plus vus à l'étranger l'année dernière mais avec un petit cumul de 2,44 millions d'entrées. Selon Unifrance, un total de six films français (contre sept en 2017) ont dépassé la barre du million de spectateurs à l'étranger en 2018. Outre "Taxi 5", on retrouve, parmi les films majoritairement français, les comédies "Le sens de la fête" (1,67 million d'entrées) et "La Ch'tite famille" (1,06 million). À noter par ailleurs qu'un total de 78 films (contre 82 en 2017) ont réussi à rassembler plus de 100.000 spectateurs et que 10 films ("Les As de la jungle", "Maria by Callas") ont réuni plus de monde à l'étranger qu'en France.

Dans son analyse, Unifrance reconnaît que l'année a été "globalement décevante" même si l'organisme estime que l'intérêt pour le cinéma français ne se dément pas "sur les cinq continents". Il constate une "atomisation des entrées" (les 5 plus gros succès français ne représentant que 27,1% des entrées globales contre 64,8% en 2017) qu'elle lie à l'absence de titres phare. Selon Unifrance, les nouveaux films prévus en 2019 devraient prouver que les piètres résultats de l'année 2018 étaient simplement "conjoncturels". Confiant, l'organisme mise notamment sur la sortie de suites très attendues ("Qu'est-ce qu'on a (encore) fait au bon Dieu ?", "Tanguy, le retour"), sur la suite de la carrière d'"Astérix - Le Secret de la potion magique", qui doit encore connaître de nombreux démarrages, sur les films d'animation "Funan", "Miniscule 2" et "Terra Willy" ou encore sur "Anna", la prochaine production EuropaCorp dont la distribution sera assurée par Pathé.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire