Belgique : Un glissement vers l'extreme-droite chez certains LR ?

Belgique : Un glissement vers l'extreme-droite chez certains LR ?

Mardi 5 mars, Victoria de Vigneral, élue municipale française sur la commune de Saint-Gilles (région bruxelloise) a rejoint Alain Destexhe pour les élections régionales, législatives et européennes de mai 2019. M. Destexhe, membre du Mouvement Réformateur (droite libérale) a fait acte de dissidence et présentera ses « listes Destexhe » lors de ces scrutins.

Destexhe, un temps proche de la section locale de l’UMP et contributeur du figaro, est un spécialiste de la dénonciation de l’immigration. Classé par certains à l’extrême droite, il fit récemment une sortie accusant la politique migratoire de Mme Merkel d’être à l’origine du Brexit. Il annonce en janvier 2019 quinze mesures pour freiner l’immigration « avant qu’il ne soit trop tard».

Mme de Vigneral, qui n’a selon nos informations pas prévenue sa section locale de son départ sur une liste concurrente, fut longtemps une proche collaboratrice du journaliste Alain Lefebvre dans la publication "Juliette et Victor". M. Lefebvre considéré en octobre 2018 par le journal Le Monde comme un journaliste d’extrême droite y fut désigné comme la figure de proue de cette tendance politique chez les Français de Belgique.

La campagne LR de 2017 portée à bouts de bras par Sens Commun

Mme de Vigneral, membre des Républicains, est par ailleurs proche des éléments chrétiens de cette famille politique, et notamment de Sens Commun. Cette obédience, qui fut le fer de lance de la lutte contre le mariage pour tous lors du mandat de François Hollande, fut également fortement mobilisée pour la candidature des LR aux législatives 2017.

Une mobilisation qui ne fut pas couronnée de succès, la liste LR finissant à une petite 4èmeplace. Les Français de Belgique, comme beaucoup de Français de l’étranger, ont très largement plébiscité Emmanuel Macron et les candidats de la République en Marche. La droite française de Belgique est largement libérale et profondément pro-européenne. Le positionnement de Mme de Vigneral est à cet égard étonnant.

L’hommage à la mémoire de Léopold II, bourreau du Congo

Parmi les nouveaux collègues de Mme de Vigneral au sein des « listes Destexhe », citons par ailleurs M. Aymeric De Lamotte. Ce dernier, représentant de l’association « mémoire du Congo » eut l’occasion lors d’une récente émission de la télévision belge, de défendre la mémoire du souverain belge Léopold II. Ce dernier, qui colonisa l’actuelle République Démocratique du Congo comme une propriété personnelle et la géra en entrepreneur, est accusé par certains historiens d’être responsable de la mort de 10 millions de personnes et de nombreuses exactions. Ce scandale, à l’époque déjà, poussa le gouvernement de son pays à prendre le contrôle du pays et à en faire le Congo belge. Nul doute que cette position, extrêmement critiquée, fera polémique lors de la campagne de M. Destexhe et de Mme de Vigneral.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire