Artistes et confinement: rencontre avec le contrebassiste Français de Suisse Antoine Brochot

Artistes et confinement: rencontre avec le contrebassiste Français de Suisse Antoine Brochot

Qu’il fut compliqué d’être artiste pendant le confinement ! De nombreux artistes, chanteurs, connus et moins connus ont fait des prestations en ligne, mais la séquence est tout de même terrible : les festivals sont annulés, les salles de spectacle sont restées fermées des mois, les centres culturels aussi.

"Il n’y a jamais eu de confinement total en Suisse, c’est d’ailleurs très représentatif de la culture suisse basée sur la confiance"

Antoine Brochot, jeune contrebassiste français basé à Lausanne en Suisse nous a décrit la situation dans son pays de résidence.

« Il n’y a jamais eu de confinement total en Suisse, c’est d’ailleurs très représentatif de la culture suisse basée sur la confiance. Pour autant, il y a eu des mesures, la frontière est désormais ouverte mais sous conditions de contrôle strict, avec notamment le port du masque. »

La Suisse fut moins touchée que d’autres pays européens, même si il y eut des inquiétudes au départ de l’arrivée de la pandémie en Europe : « il y a eu pas mal de cas dans certaines régions de la Suisse au départ du fait de la proximité avec l’Italie du nord. La Suisse Alémanique et la partie francophone du pays ont été moins touchés » selon M. Brochot.

Des aides aux artistes, mais limitées

La Suisse a mis en place des aides pour les artistes ayant le statut d’indépendant, 400 francs suisses par mois, soit un peu moins de 400 €. Pas suffisant pour vivre dans ce pays ou la vie est très chère mais une aide tout de même, contrairement à d’autres pays. Le théâtre subventionné devrait passer la crise sans trop de problèmes mais la situation est très compliquée pour les clubs privés.

M. Brochot, qui enseigne par ailleurs et qui pratique dans son trio un jazz qui s’inscrit dans la tradition des années 60 mais pratique aussi par ailleurs aussi un jazz apparenté au swing des années 40 et ne renie pas des influences pop, soul, et hip-hop, va pour sa part reprendre ses activités avec une première participation samedi 13 juin dans la soirée au club Villars Vanguard dans la prestigieuse station suisse de Villars-sur-Ollon.

Des mesures variables selon les pays

Ailleurs dans le monde, les mesures pour aider les artistes se mettent en place également. En Belgique, 300 artistes appellent à la rescousse du secteur culturel. D’autres pays mettent également en place des mécanismes d’information comme le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Australie par exemple.

"Si nous ne nous battons pas pour la culture, pourquoi nous battons-nous?" Winston Churchill

Un jour, pendant la deuxième guerre mondiale, en plein blitz, un conseiller de Winston Churchill lui a proposé de supprimer les aides à la culture pour financer l’effort de guerre. Réponse immédiate du Premier Ministre "mais alors pourquoi nous battrions-nous ?". Nous vivons une différente sorte de guerre, espérons que l’art ne sera pas une de ses nombreuses victimes.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire